Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....

Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....
Stéphane Clerjon, moniteur Diplomé d'Etat escalade et canyon nous raconte son métier:

"En salle ou en falaise, sur une longueur ou sur plusieurs, en sites sportifs normés ou en terrains d'aventure, du niveau débutant à l'entraînement à la compétition, le moniteur d'escalade doit savoir adapter son enseignement aux participants, en choisissant les lieux, les objectifs et le matériel à mettre en œuvre.
Pour cela il devra préparer sa séance, parfois sur le papier, en mettant en place un programme précis. Une fois sur le terrain, il devra préparer et vérifier minutieusement le matériel mis à disposition des participants et le sien : baudriers, mousquetons, appareils d'assurage...

Pour une séance d'initiation il sera amener à installer les cordes, en se faisant assurer pour un collègue ou en s'auto-assurant s'il est seul. Après la séance, il est souvent utile de revenir sur les apprentissages réalisés, par exemple l'assurage ou la descente en rappel, et faire le point sur ce qui reste à acquérir. Avec de jeunes enfants, il ne faudra pas oublier les jeux, importants pour dynamiser la séance et favoriser l'acquisition : chasse au trésor, béret ou relais s'adaptent bien au milieu vertical !
On le voit, le moniteur d'escalade devra non seulement faire preuve d'une grande technicité, sécurité dans un environnement en hauteur oblige, mais aussi d'une bonne dose de pédagogie pour transmettre la grande variété de connaissances nécessaires à la progression des participants."

       




Et Benoit Brudel nous raconte son métier de moniteur diplômé d'Etat de Canyon:

"Evoluer en canyon, c'est avant tout mettre en œuvre les techniques de sécurité indispensables à un milieu alliant verticalité et eau. De fait le moniteur de canyoning doit préparer pour tous ses clients un équipement adapté à ces deux contraintes : des combinaisons intégrales et chaussettes néoprènes pour résister à la fraicheur de l'eau (pour cela et rien d'autre, taille, poids et pointure sont demandés à l'inscription !), des casques, baudriers, longes et appareils de descente pour franchir les cascades qui nécessitent l'utilisation de cordes.
En amont il devra bien entendu se renseigner sur les conditions météorologiques et hydrologiques, la crue étant le risque majeur ; en cas de doute il devra prendre la décision d'annuler la descente.

Le moniteur se devra aussi d'avoir un équipement complet pour palier à l'isolement et à la difficulté d'accès des canyons. Pendant la descente, il faudra veiller à donner toutes les consignes aux participants : où et comment sauter, se positionner lors d'un toboggan, parer le suivant lors d'une désescalade... Enfin il ne faut pas oublier qu'un canyon est un site naturel exceptionnel, fragile et que l'on partage avec d'autres : le moniteur de canyoning devra veiller à limiter les nuisances de son passage et à transmettre les bonnes habitudes aux participants."


       








Merci au SNAPEC pour toutes ces infos !




Rédigé le  8 juillet 2015 18:28 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site