Sports Outdoor People

Team Sports Outdoor 2016: Présentation de Sandra Planel

Honneur aux dames cette année chez SportsOutdoorShop.com,

Sandra Planel intègre le Team Sports Outdoor cette saison. On a voulu lui poser quelques questions pour mieux la connaitre:

- Quels sports pratiques tu ?

- Je pratique essentiellement le Trail Running, les courses d'arêtes, le ski de randonnée, le VTT, l'équitation et un peu de vélo de route pour compléter l'entrainement.

- Parle nous un peu plus de toi...

- En quelques mots, je viens du monde du VTT, j'ai fait du Cross Country  en compétition (niveau national) il y a une quinzaine d'année. Puis après une longue période d'arrêt j'ai décidé de me remettre au sport et le Trail m'a tout de suite attiré. Depuis je me fais plaisir sur les courses de la région et envisage cette année de faire une belle course lors de l'Ultra Trail de la Côte d'Azur Mercantour, qui a lieu en septembre prochain.






- Quels sont tes lieux d'entrainement favoris?

- Sans hésiter, à domicile, la région dans laquelle nous vivons est tellement belle et variée qu'elle me suffit. J'ai tout de même une préférence pour le Mont Férion et sa vue à 360° et le Parc du Mercantour, bref tout ce qui touche à la montagne :)


- Et ton matériel?

Je cours uniquement en Salomon, mes modèles préférés sont les XA Pro 3D GTX et les Wings Flyte de chez Salomon qui correspondent très bien à mon pied. Pour le reste, c'est assez varié, mais je mis avant tout le confort dans mon matériel

- On te souhaite alors un très bonne saison sous tes nouvelles couleurs.


Rédigé le  11 avril 2016 8:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Retour du Pérou de notre cliente Tirawa

Retour du Pérou de notre cliente Tirawa Anne Marie revient tout juste de son voyage au Pérou avec notre partenaire Tirawa.

Partie au mois d'Août
, elle a fait de très belles découvertes, notamment avec les sites incas "Le Machupicchu qui crée bien des émotions".

"Les 2 treks organisés nous ont montré de splendides paysages montagnards et beaucoup de camélidés et nous avons dû affronter le froid et la neige. Heureusement l'équipe cuisine et muletiers a été adorable."

Ce sont le lac Titicaca et ses îles qui ont terminé le séjour en beauté
.
 
"Niveau matériel, le matelas auto gonflant que je vous ai pris a été très utile et performant allié au tapis de sol fourni par Tirawa et nos couvertures de survie pour mieux isoler de l'humidité."

Voici un aperçu des magnifiques paysages vu au Pérou.

L'équipe Sports Outdoor remercie Anne Marie pour ses photos et le retour de son voyage qui nous fait tous rêver!


     

   




Rédigé le  4 sep. 2015 14:49 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....

Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....
Stéphane Clerjon, moniteur Diplomé d'Etat escalade et canyon nous raconte son métier:

"En salle ou en falaise, sur une longueur ou sur plusieurs, en sites sportifs normés ou en terrains d'aventure, du niveau débutant à l'entraînement à la compétition, le moniteur d'escalade doit savoir adapter son enseignement aux participants, en choisissant les lieux, les objectifs et le matériel à mettre en œuvre.
Pour cela il devra préparer sa séance, parfois sur le papier, en mettant en place un programme précis. Une fois sur le terrain, il devra préparer et vérifier minutieusement le matériel mis à disposition des participants et le sien : baudriers, mousquetons, appareils d'assurage...

Pour une séance d'initiation il sera amener à installer les cordes, en se faisant assurer pour un collègue ou en s'auto-assurant s'il est seul. Après la séance, il est souvent utile de revenir sur les apprentissages réalisés, par exemple l'assurage ou la descente en rappel, et faire le point sur ce qui reste à acquérir. Avec de jeunes enfants, il ne faudra pas oublier les jeux, importants pour dynamiser la séance et favoriser l'acquisition : chasse au trésor, béret ou relais s'adaptent bien au milieu vertical !
On le voit, le moniteur d'escalade devra non seulement faire preuve d'une grande technicité, sécurité dans un environnement en hauteur oblige, mais aussi d'une bonne dose de pédagogie pour transmettre la grande variété de connaissances nécessaires à la progression des participants."

       




Et Benoit Brudel nous raconte son métier de moniteur diplômé d'Etat de Canyon:

"Evoluer en canyon, c'est avant tout mettre en œuvre les techniques de sécurité indispensables à un milieu alliant verticalité et eau. De fait le moniteur de canyoning doit préparer pour tous ses clients un équipement adapté à ces deux contraintes : des combinaisons intégrales et chaussettes néoprènes pour résister à la fraicheur de l'eau (pour cela et rien d'autre, taille, poids et pointure sont demandés à l'inscription !), des casques, baudriers, longes et appareils de descente pour franchir les cascades qui nécessitent l'utilisation de cordes.
En amont il devra bien entendu se renseigner sur les conditions météorologiques et hydrologiques, la crue étant le risque majeur ; en cas de doute il devra prendre la décision d'annuler la descente.

Le moniteur se devra aussi d'avoir un équipement complet pour palier à l'isolement et à la difficulté d'accès des canyons. Pendant la descente, il faudra veiller à donner toutes les consignes aux participants : où et comment sauter, se positionner lors d'un toboggan, parer le suivant lors d'une désescalade... Enfin il ne faut pas oublier qu'un canyon est un site naturel exceptionnel, fragile et que l'on partage avec d'autres : le moniteur de canyoning devra veiller à limiter les nuisances de son passage et à transmettre les bonnes habitudes aux participants."


       








Merci au SNAPEC pour toutes ces infos !




Rédigé le  8 juillet 2015 18:28 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Un nouveau venu dans le Team Sports Outdoor

Thibaud David a rejoint le Team Sports Outdoor. Ce jeune sportif de 24 ans est un sportif multicartes au palmarès déjà impressionnnant: 

- Vainqueur du challenge 06 en Ski Alpinisme
- Podiums sur les trails régionaux
- 5eme sur le Kilomètre Vertical de Saint Martin Vésubie
- 2eme du challenge Urge 1001 Sentiers en VTT Enduro 



Comme il nous le confiait son sport d'origine est le VTT qu'il pratique depuis une dizaine d'années, avant de se mettre progressivement au Ski Alpinisme et Ski de Fond grâce à 
son club le Montagne Club Vésubien. Les résultats allant dans le bon sens, il a fallu se préparer différemment en vue de la saison hivernale et Thibaud a commencé à pratiquer
le Trail depuis l'an dernier avec beaucoup de succès. 

Il prépare d'ailleurs cette année l'Ultra Trail du Mercantour Côte d'Azur, départ à suivre le 4 Septembre, avant de reprendre la saison de
ski alpinisme à un niveau supérieur (coupes de France), et une probable participation à la Pierra Menta. 

Ce passionné de montagne aime se retrouver au sommets des différents sommets qu'il l'entoure, chez lui en Vésubie. C'est ce qui lui permet d'acquérir ces capacités physiques, 
puisqu'en dehors de ça il ne suit pas de plan d'entrainement et aime s'entrainer aux sensations. 




Thibaud utilise le matériel de chez Sports Outdoor évidemment, essentiellement du Salomon en Trail, et Hoka en chaussures sur les longues distances. 
En Ski, il a trouvé un compromis avec Scarpa en chaussures, Plum en fixations et Movement en Skis. 

Le mot de la fin sera pour l'équipe de Sports Outdoor que Thibaud remercie vivement pour son aide apportée, et espère atteindre ses objectifs sous les couleurs du magasin. 

Bonne saison Thibaud!! 











Rédigé le  2 juillet 2015 14:24 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview: Thomas Angeli

Thomas Angeli notre jeune traileur, nous a accordé quelques minutes pour faire un point avec nous sur sa saison Trail 2015 qui va débuter ce week end
en Corse. 
En pleine forme, il espère briguer quelques podium et victoire sur ses terres Corse ainsi que sur le Continent en milieu d'été avec notamment le Kilomètre
Vertical de Chamonix.

Interview:

Comment se présente la saison Trail à venir? 


Je me suis blessé au pied à la fin de l'hiver et j'ai repris la course à pied que début mai.
Je suis un peu en retard par rapport à l'an dernier mais je reste confiant avec tout le ski que j'ai fait cet hiver !
Les sensations vont revenir très vite et je pense être au top avant les belles courses en Corse cet été!





Quels sont tes objectifs? 


Je dirais que mes gros objectifs sont pour plus tard, dans le futur ! Pour l'instant j'apprend, je me forme et
je m'entraîne du mieux possible pour arriver je l'espère au top niveau un jour. 

Pour cette année je vais faire plusieurs Trails entre les Alpes et la Corse, sur des distances entre 15 en 30km maximum
comme le trail du Chablais, le Kilomètre Vertical de Chamonix, la tavignanu  trail...
Je n'ai pas encore prévu de courses pour le mois de septembre et octobre, j'attend de voir comment se déroule la saison.
La course qui me trotte dans la tête pour cet été ; le tavignano trail en Corse, 33km et 2400d+, ce sera une première pour moi sur cette distance !


Comment t'entraines tu? 


Entre 5 et 6 fois par semaine, l'hiver sur les skis et l'été en courant !
Mais toujours dans les montagnes ! Je fais aussi un peu de vélo pour compléter ma préparation l'été ainsi que du renforcement musculaire.





Quel type de coureur es tu? 


Plutôt montagne dans les terrains difficiles et techniques avec du dénivelé, sur le plat il me reste encore beaucoup à apprendre !
J'ai la chance d'avoir grandi et de m'entraîner en Corse, c'est un terrain exceptionnel,
montagneux et ultra difficile, qui demande une certaine aisance, beaucoup d'agilité et de la technique. 

Dawa Sherpa disait même qu’au ‘’Népal, le terrain est moins dur qu'en Corse". C'est donc pour moi un avantage que de m'entraîner dans ces montagnes !



Quel matériel tu utilises?


J'utilise du materiel Salomon grâce à Sport Outdoor qui m’aide à m’équiper pour la saison.
Je cours avec les Salomon S-Lab Sensé pendant les courses et les Salomon XT 6 à l’entrainement.





Où est ce que tu te vois dans 5 ans?



Alors là bonne question ! Je dirais un peu partout à travers le monde en train de voyager et de découvrir les innombrables endroits de notre merveilleuse planète ! 

D'avoir un niveau qui me permettra de faire des longues courses comme la diagonale des fous, la Western States et encore d'autres grands évènements ! Mais pas de précipitations pour le moment, chaque choses en son temps !

Merci à Sports Outdoor Shop pour son soutien!

#TeamSportsOutdoor #SportsOutdoorShop

Rédigé le  28 mai 2015 11:09 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Marathon des Sables: compte rendu d’une épreuve formidable, par Hervé Choix

Pourquoi courir 250 Kms dans le Sahara marocain en six étapes qui varient entre 30 et 90 Kms chacune, le tout en autonomie alimentaire et matérielle totale?


Si je me suis souvent posé la question, ce n’est rien comparé au nombre de fois où mes proches me l’ont posée, souvent inquiets des conséquences physiques, et pas toujours sensibles à la dimension sportive et personnelle qui accompagne une telle course.


Mon idée première était de conjuguer mon 50ème anniversaire avec mon amour pour le désert et les 30 ans du Marathon des Sables m’apparaissaient comme une évidence. 

Je me suis alors concocté un plan d’entrainement en me fiant à ce que j’entendais à droite, à gauche et mes recherches internet. Dès janvier, je suis passé de 3 entrainements par semaine à 6 où j’alternais les séances de courses à pied, une séance vélo et deux séances de renforcement musculaire ne dépassant jamais 4h par peur de la blessure. 

En plus de cela, il fallait réfléchir à toute la partie logistique: quel sac prendre quels vêtements, chaussures, alimentation, rien ne doit rester au hasard pour une telle course. Mais fort des conseils d’amis expérimentés, j’ai réussi au final à avoir un sac pesant ‘’seulement’’ 7,5 Kg, le rendant tout à fait supportable. 




Qu’est ce que je suis venu chercher pendant ce marathon des sables? 


En fait, c’est la courses elle même et l’ambiance autour qui apporte naturellement les réponses. La beauté infinie du désert, le dépassement des doutes quand les moments difficiles arrivent avec la fatigue et la douleur, mais aussi le partage avec les autres participants, notamment les compagnons de la tente 99 que je partageais avec 7 autres passionnés, la disparitions de toutes les obligations matérielles et professionnelles pendant cette semaine où l’on se recentre sur soi pour avancer, finir profiter des vues magnifiques et tous ces autres moments où seul l’oeil saurait le raconter. 


Patrick BAUER, organisateur du Marathon des Sables, a toujours fait de sa course un moyen d’aider les populations marocaines. Il encourage à ce que les coureurs portent les couleurs d’une association caritative, j’ai eu la chance et la plaisir de porter celles de l’association des chiens de guides d’aveugles Provence Alpes Côte d’Azur Corse. Ce n’était que des logos sur mes vêtements mais à chaque moment difficiles, c’était un moyen de retrouver l’énergie nécessaire pour passer ce mauvais moment. J’étais là parce que je l’avais voulu alors que tous les aveugles et non-voyants ne pouvaient pas profiter de ce que je voyais. 




J’ai d’ailleurs couru à côté de deux aveugles sur le Marathon de Sables et ne peux avoir que du respect et de l’admiration pour eux. C’est toujours un mystère pour moi de savoir comment ils ont pu évoluer dans un environnement aussi hostile et un terrain aussi dangereux.



Et la course alors?


Premier marathon des sables partagé entre excitation et anxiété. L’excitation du défi, de savoir que j’ai une chance extraordinaire de pouvoir participer à une course unique au monde, et l’anxiété de l’avoir mal préparé, me blesser, ne pas terminer. Le tout accompagné de ‘’Highway to Hell’’ avant chaque départ. 




Le départ est donné, et ce sera comme ça tous les jours, j’essaie de ne pas trop m’emballer, je ne sais pas comment gérer une telle course. Finalement j’applique rapidement les consignes suivantes: trottiner sur le plat, marcher dans le sable et les montées et surtout, BOIRE, encore et toujours. Prendre des pastilles de sel pour éviter la déshydratation m’ont beaucoup aidé. A deux reprises, la soif s’est faite ressentir, heureusement jamais très loin des points de contrôle. 


Les étapes étaient à longueur variables: 37, 32, 37, 92, 42 et 11 Kms. Au fil des heures, je me suis rendu compte que j’avançais sans penser à quoi que ce soit, hormis boire et faire attention où je mettais les pieds. Quand tout allait bien, il me fallait faire un effort pour regarder autour de moi et profiter des panoramas, étant uniquement attentif à mes sensations pour optimiser ma progression. Quand les difficultés arrivaient, l’esprit se réveillait et je reprenais conscience avec la réalité. Peut être que les marcheurs ont plus de facilité pour philosopher et profiter à plein temps, en tout cas, il m’est arrivé fréquemment de ‘’disjoncter’’, peut être un mécanisme de défense pour oublier pendant un moment les difficultés que je vivais. 


Il m’est arrivé de me retrouver à côté d’un coureur inconnu et, comme on avance au même rythme, on parle de tout de rien. Et d’un coup, on peut en voir un ralentir ou l’autre accélérer et le duo improbable se disloque pour ne plus exister. Le partage avant de se retrouver dans SA course. 




Le rituel de l’arrivée, toujours le même. Direction le tente 99, pose du sac, on retire les guêtres et les chaussures, de loin les moments les plus agréables de la journée. Repas et REPOS. Pas possible de faire la sieste, trop d’excitation mais le plaisir d’être en bon état. Bon état tout relatif, avec ampoules et douleurs musculaires, mais en état de continuer en tout les cas.


Une fois ‘’lavé’’, la plaisir de mettre une nouvelle tenues, dont les t-Shirt Salomon de chez Sports Outdoor (Merci à toute l’équipe de votre soutien). Un vrai plaisir de se sentir propre et sec, avant un bon repas et un nuit de sommeil bien méritée.

On arrive enfin au bout de l’étape marathon de ce 30eme Marathon des Sables, LE plaisir est enfin là. La remise de la médaille Finisher remise par Patrick BAUER en personne.Plus d’ampoules, plus de douleurs, plus de fatigue, le seul plaisir d’avoir franchi la ligne d’arrivée. Certains pleurent, d’autres rient, mais tous regardent cette médaille droit dans les yeux. Le classement ne compte pas, seule l’arrivée est importante. 


FINIR LE MARATHON DES SABLES, C’EST LE GAGNER. 


Rédigé le  13 mai 2015 12:09 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
3 Commentaires  

Une nouvelle venue chez Sports Outdoor: Justine Tonso

Elle est sans doute la grande révélation de l’année chez les jeunes en ski Alpinisme, Justine Tonso cadette première année a surclassé la concurrence dès sa première saison sérieuse en ski alpinisme, en effet sa première course de ski alpinisme remonte à la Vertical Race de Courchevel (Courchevel ski Alpinisme) l’an dernier. 

Spécialiste du ski de fond depuis son plus jeune âge elle est venue au ski alpinisme pour varier son entrainement et se perfectionner en style classique. 

Aujourd’hui, elle allie de front le ski l’hiver et le VTT l’été toujours avec brio, comme l’atteste son palmarès.





Palmarès 2014 / 2015:

  • Vice championne de France minime VTT 
  • Championne de France de ski roues aux Ménuires
  • Championne de France de Vertical Race ski alpinisme
  • Championne du Monde de Vertical Race / Individuel


Objectifs à venir:

  • Pierra Menta Cadet avec Giulia Murada
  • Championnat de France Individuel Ski Alpinisme
  • Coupe de France VTT


Matériel:


Ski Alpinisme

Ski: Dynastar Pierra Menta Carbon 

Chaussures: Pierre Gignoux

Batons: OneWay 100% Carbone pour les vertical race, SkiTrab pour les individuelles

Combinaison: SkiTrab 

Gants: OneWay

Bandeau: OneWay 


Ski de fond

Ski: One Way Premio

Batons: One Way Diamond

Chaussures: One Way Premio




Le mot de la fin: ‘’Un grand Merci à Sports Outdoor de me suivre toute la saison, et du soutien apporté’’

#SportsOutdoorPeople #TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorShop

Rédigé le  3 mars 2015 22:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Ce week end à la Sully ski trail

Ce week end à la Sully ski trail C' était ce week end à la Sully ski trail, course à Manigod
Parcours : une premiere boucle de ski alpi de 1000md+ une deuxième partie trail de 5 km et pour finir une dernière partie en ski alpi de 800md+
Notre jeune Clément Ripoll et son amie prennent la deuxième place au général et la première place en mixte. Bravo à vous !

Prochaine étape la 30ème Pierra Menta à Arèche/ Beaufort du 11 au 14 mars, Go Go Go !
#TeamSportsOutdoorShop #SportsoutdoorShop

Rédigé le  2 mars 2015 15:34 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Client de la Semaine: Sebastien Cornu

Client de la semaine: Sebastien Cornu. 


Une présentation atypique cette semaine puisqu’à travers Sebastien, ce passionné de ski vous allez suivre la pratique du ski en compétition de ses enfants. 

Chloé, la plus âgée, actuellement 7eme du circuit départemental Alpes Maritimes, entrera prochainement au sport études Ski (collège Jean Franco à Saint Etienne de Tinée (06) pour parfaire sa technique et continuer à progresser et monter dans la hiérarchie


Eugène, 6 ans le plus jeune de la famille, est lui l’ouvreur de toutes les flèches de bronze de la saison dans les Alpes Maritimes et selon les dires de ses entraineurs et autres observateurs, un bel avenir lui est promis si il continue de la sorte. 





Leur matériel: 


Skis: 

Chloé skie avec la gamme Racing chez Head en Géant et chez Salomon en slalom

Eugène skie en Head



Chaussures: 

Head Raptor 70


Bâtons Leki


Casque Poc 


Gants Leki

Fartage Affûtage: fait maison par Sebastien, utilisation exclusive de la gamme Vola


Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces produits dans la partie Racing de notre site.




En conclusion Sebastien tient à remercier toute l’équipe Sports Outdoor car nous sommes les seuls à proposer du ski Racing dans les Alpes Maritimes, une équipe dynamique à l’écoute de clientèle et sachant se mettre au niveau de ses clients. 


Merci à Sebastien pour cette entrevue, bonne saison aux enfants et que leurs objectifs soient réalisés! 

#SportsOutdoorPeople #SkiRacing


Rédigé le  21 fév. 2015 21:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Portrait de la semaine

Portrait de la semaine Olivier Riviere

> Sapeur pompier professionnel (avec 2 mi temps)

Il travail dans un premier temps pour le Service Départemental  d'Incendie et de Secours de la Haute Savoie (SDIS 74)
Olivier participe à la garde héliportée du secours en montagne et encadre également des entraînements pour les secouristes, les médecins et les officiers du Groupe Montagne Sapeur Pompier (GMSP)

Le second pour l'Ecole d'Application de la Sécurité Civile (ECASC)
Il coordonne les actions et les formateurs des formations nationales pour le secours en montagne
"Je suis également guide de haute montagne et j'encadre régulièrement des clients"

> Produit utilisés dans le travail: essentiellement de marque Dynafit
Chaussures ski:
PDG
TLT 6
Vulcan

Skis:
PDG "super"
Guide du Sngm "Je m'éclate avec très joueur"

Sacs à dos:
 le Broad Peak 30 L
"Un peu comme en compétition mais adapté à la vie de tous les jours (j'adore)"

Deux doudounes:
une prima loft
l'autre en plume
"Les deux sont très bien (ce que j'aime c'est qu'elles sont bien coupées, il n'y a pas de choses inutiles) "

Pantalon:
broad peak un peu grand mais tellement pratique
"Il me manque un pantalon gore tex dynafit, mais j'ai pour l'instant un norona qui me va bien"
Sinon j'aimerais pouvoir donner mon avis sur certains produits pour les faire évoluer

> Les conseils que je peux donner aux personnes voulant faire une sortie montagne:

- Être en forme physique et mentale
- Mettre en adéquation attente et niveau du groupe, conditions méteo et nivologique et les difficultés réelles de la course
- Ne jamais partir seul
- Prévenir quelqu'un de notre projet de sortie
- Savoir renoncer

#clientsportsoutdoor#ServicePro
Rédigé le  11 fév. 2015 17:31 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
1 Commentaires  

Courses: Valberg et Roc et Pic PLUM


Ce week-end nos jeunes sportifs participaient chacun à leur course:

Thomas Angeli remporte le Championnat Régional au scratch à Valberg

Clément Ripoll termine 3ème par équipe à la course Roc et Pic PLUM ( 2000 D+ par jour)
#TeamSportsOutdoorShop

Rédigé le  27 jan. 2015 15:55 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Portrait de la semaine

@Gilles Frediani

> Sports pratiqués:
11 ans de Triathlon ( du court jusqu'à l'Ironman) puis Trail depuis 2004.

> Résultats:
"Les 7 premières années de trail je n'ai fait que des courses qui tournent autour de 30 km, je voulais que ça reste un plaisir sans demander beaucoup d'entrainement (le triathlon m'a vacciné et je ne voulais plus être esclave de mon sport), petit à petit j'ai augmenté les distances. L'an dernier j'ai commencé la préparation pour mon premier Ultra Trail qui était le Cro Magnon (126km 7500m D+)."

- Vice champion de France de Trail pompiers en 2010
- Vainqueur du Trail des Alpes Maritimes (45km 2600m D+) en 2012 et 2013
- 2ème au Volcano Trail en Sicile en 2012
- 2ème au trail des Maures (45km 2600m D+) en 2013
- 9ème au Tour des Glaciers de la Vanoise (65km 3000m D+) en 2013
- 5ème à l'ultra trail des balcons d'Azur (79km 3500m D+) en 2014
- 4ème et 1er V1 au Cro Magnon 2014 (126km 7500m D+- 8500m D-)

> Pour vous retrouvez au coeur du Grand Raid du Cro Magnon 2014 (Gilles Frediani tous les 10km)
https://www.youtube.com/watch?v=IXdrkD1xb3Y

> Ses équipements:

Chaussures:
Pour la route, des Adidas Glide et des Hoka Clifton.
Pour le trail " Salomon, j'ai différents modèles en fonction du profil de la course.
Des Sense Mantra en dessous de 30Km jusqu'à 50km des XT Lab et pour les cross des Fellcross. Au delà de 80 km j'utilise des Hoka stinson trail"

Textiles: Salomon et Adidas, short et manchons Compressport.

Sacs: Hydro Salomon 5 et 12 L
"Après en avoir essayé d'autres marques je n'ai pas trouvé mieux et les nouveaux ont l'air encore une fois très bien pensés."

Produits: Overstims
"Jusqu'à présent ça me convient bien. Je trouve que la gamme est intéressante et très complète pour une bonne préparation et aussi tout au long des compétitions."

> Ses ojectifs 2015:
- Le Volcano trail en Sicile
- Le 80Km du Mont Blanc
- La diagonales des fous

" Aux vues de votre palmarès nous ne doutons pas de votre réussite, et nous vous souhaitons bon courage pour la Réunion, avec un nouveau tracé pour cette 23ème édition de la Diagonale des Fous."
#SportsOutdoorShopclientcoureur


Rédigé le  26 jan. 2015 17:09 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires