Partenaires

Sports Outdoor partenaire du Gaillard Galopère

C'est un beau projet d'aventure qui anime Claire et Alexandre: la Traversée des Amériques. Et c'est avec plaisir que nous avons pu les équiper avec nos marques Salewa et Dynafit.
Le départ s'est fait en mai 2014 dans leur 4x4 à bord d’un conteneur à destination du Canada. 4 roues, 4 pieds pour découvrir, rencontrer et admirer.

Après un périple au Canada, ils vont reprendre la route pour les États-Unis aux alentours du 10 octobre. Le parc national du Yellowstone va fermer ses portes le 2 novembre, aux vues de conditions météorologiques. Il est temps d'y aller maintenant...

"Lorsque nous quitterons Whistler, nous aurons passé 16 mois au Canada. Un long séjour et nous n'en sommes qu'au premier pays de notre périple ! Nous avons bien pris nos marques ici... Nous ne dirons pas "au revoir" mais "à bientôt" ! Et dans les semaines à venir, nous n'avons plus qu'à nous laisser surprendre par un nouveau pays et nous en émerveiller. "

N'hésitez pas à suivre leurs aventures et aller voir leurs magnifiques photos qui laisse rêveur.




Rédigé le  30 sep. 2015 16:46 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview d'un Médecin urgentiste secours en montagne

Interview d'un Médecin urgentiste secours en montagne Voici le portrait de Emmanuel Pierantoni, agé de 41 ans et Médecin urgentiste participant au secours en montagne depuis 2007




Parcours professionnel:


- Doctorat en médecine, qualification en médecine générale, Paris, en 2002

- Médecin du SAMU des Hauts de Seine de 2002 à 2004

- Diplômé en médecine d’urgence en 2004

- Médecin des urgences et du SAMU de Bastia, médecin du secours en montagne de Haute-Corse de 2004 à 2007

- Diplômé en médecine d’urgence en montagne en 2006

- Médecin des urgences et du SAMU des Hautes Alpes, médecin du secours en montagne de Briançon de 2007 à 2013

- Médecin des urgences et du SAMU de Savoie, médecin du secours en montagne de Modane et de l’Alpe d’Huez depuis 2013

- Médecin de réserve du service de santé des armées dans les troupes de montagne depuis 2007


Lieu d’exercice actuel:


- Urgences et SMUR Saint Jean de Maurienne

- Secours en montagne, Modane

- Secours en montagne, Alpe d’Huez

- Service de santé des armées



 Comment êtes vous arrivé dans le secours en montagne?

A 30 ans, après 2 années de pratique de la médecine d’urgence à Paris, j’ai postulé pour un emploi au SAMU de Haute-Corse. Ma candidature a été retenue. Après 6 mois en test sur les interventions terrestres, j’ai rejoint le pool des médecins urgentistes affectés au détachement aérien de la sécurité civile de Bastia. Je pratiquais beaucoup la moyenne montagne en tant que randonneur mais absolument pas la haute-montagne. En 2 jours j’ai appris à descendre en rappel, remonter sur une corde, progresser en via ferrata et les manœuvres de sécurité en treuillage. On travaillait encore avec les Alouette III à cette époque. J’ai commencé mes premiers secours dans la foulée.



 En quelques lignes résumez un de vos secours les plus marquants :

Mon premier avalanché. C’est véritablement le baptême du feu des médecins du secours en montagne car toutes nos compétences sont mises à l’épreuve. Tout est hostile: la neige qui s’enfonce jusqu’à la taille et empêche de progresser avec le sac de secours, le froid qui saisit les doigts à en hurler de douleur, la solitude de devoir gérer des actes complexes de réanimation sans assistance, et la mort, omniprésente, qui
se rapproche aussi vite que passent les minutes. Je dois pourtant garder mon calme, travailler méthodiquement, ne rien oublier. Ma mission est de donner une chance à la vie, même s’il n’en reste qu’un souffle.


 Vos cinq conseils personnels à un montagnard averti :

- Toujours à deux

- Toujours 4 couches

- Toujours dire «où?»

- Savoir renoncer

- Ne jamais dire «Jamais»!



Votre astuce du jour :
Envisager le pire dans la préparation d’une course ne doit pas être une possibilité. C’est une obligation.

  




Rédigé le  28 août 2015 16:15 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview d'un Secouriste Montagne

Interview d'un  Secouriste Montagne Voici le portrait de Ali KRIM, agé de 43 ans et SECOURISTE EN MONTAGNE C.R.S ALPES GRENOBLE / GUIDE DE HAUTE-

MONTAGNE depuis 1995




Parcours professionnel: Secouriste en montagne chez les C.R.S (POLICE NATIONALE),  puis guide en 2005. Participation à la formation des médecins depuis 2002.

Lieu d’exercice actuel : ISERE


 Comment êtes vous arrivé dans le secours en montagne?

Originaire des YVELINES j’étais asthmatique dans mon enfance et étais scolarisé en cure climatique à FONT-ROMEU (66). Nos activités étaient donc randonnée pédestre, ski de fond, et surtout du ski alpin, très peu d’escalade. J’appréciais cet environnement et j’étais surtout attiré par le travail des pisteurs-secouristes sur le domaine skiable.  Aucun membre de ma famille ne pratiquait la montagne.

J’ai eu la chance de guérir de cette maladie si handicapante lorsqu’on est enfant et que l’on souhaite se défouler. En 1989, j’ai fait mon service militaire dans les chasseurs-alpins à Briançon, je voyais passer l’hélico et un beau jour en rencontrant un C.R.S secouriste lors d’un examen de brevet de secouriste, j’ai trouvé ma vocation. J’ai ensuite postulé dans la Police, puis sélections pour être agent de montagne.


 En quelques lignes résumez un de vos secours les plus marquants :

L’un des plus marquants, la question est juste, il y en a tellement.

Peut-être celui d’une femme qui était accompagnée de son mari lors d’une sortie de ski de randonnée dans le massif des Grandes ROUSSES, et qui par malchance a été victime d’une chute d’environ 200 mètres. Le couple s’avance sur l’une des corniches sommitales afin de contempler le paysage, celle-ci se rompt et entraîne le couple dans une chute effroyable.

Je me trouve en poste de secours à l’Alpe d’HUEZ. Nous intervenons, mais sans médecin celui-ci est déjà pris sur une intervention grave. En attendant qu’il nous rejoigne, nous prodiguons les premiers gestes de secourisme sur les deux victimes gravement atteintes puis nous les réchauffons, les réconfortons. Il fait très froid dans cette combe exposée au Nord. Enfin, le médecin est là. Après une médicalisation, nous sommes prêts à hélitreuiller cette femme, plus sérieusement atteinte, lorsqu’elle dit au médecin en cherchant ses mots qu’elle est enceinte de 5 mois !

Trop tard, l’hélicoptère Alouette III est là pour l’évacuer. Personne ne s’en est rendu compte, et nous imaginons les conséquences de cette chute sur ce bébé.

Nous recevrons un faire-part de naissance 4 mois après, la petite fille est en bonne santé !


 Vos cinq conseils personnels à un montagnard averti :

- Informez-vous sur la météo, les conditions de la montagne qui évoluent an après an ;

- Prenez conseils auprès de professionnels ;

- Pratiquez la montagne à votre niveau et méfiez-vous des itinéraires dits « faciles » ;

- Partez entraînés, et bien équipés sans surplus.

- Enfin prévenez votre entourage de l’itinéraire envisagé, et sachez renoncer ! Cela arrive même aux meilleurs.


Votre astuce du jour :

Pour préparer une course en montagne et ne rien oublier en matériels et vêtements, faite un chek-list de la tête aux pieds






Rédigé le  18 août 2015 18:03 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires