Blog

DYNAFIT TLT RADICAL ST/FT 2.0 : Mécanisme de sécurité

Vidéo expliquant la différence en terme de sécurité entre les nouvelles fixations DYNAFIT RADICAL ST/FT 2.0
et l'ancienne génération de fixation sans rotation de la butée avant.


Rédigé le  20 jan. 2017 12:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

DYNAFIT TLT7 : Installation de l'adaptateur Crampon

Vidéo expliquant le montage et l'installation de l'adaptateur crampon pour chaussures de Ski de Randonnée Dynafit TLT7
(TLT7 Performance, TLT7 Expédition et TLT7 Carbonio)


Rédigé le  12 jan. 2017 12:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Team Sports Outdoor 2016: Fabien Fleurentin

Une nouvelle recrue dans le Team. Notre Coach Blogueur intègre cette année le Team Sports Outdoor, 

Voici ce qu'il a à nous dire: 


Fabien est né le 28 avril 1980 à Charmes dans les VOSGES #jevoislavieenvosges


Fabien quels sports as-tu pratiqué et pratiques tu?


En juin ça fera 2 ans que je me serai mis à la course à pied et au trail. Mes pratiques tournent sur ces deux sports,
avec un peu d'Aquabiking car je suis maitre nageur, c’est d’ailleurs mon métier.
Un peu d'entraînement en musculation type HIIT ou circuit training.

Je viens de la gymnastique où j'ai pratiqué durant 21 ans avec quelques titres de champion de france par équipe et un top 10 en individuel.



Où t’entraines tu?


Mon lieu d'entraînement favori c'est les Baous, à côté de la maison dans un cadre sublime, que demander de plus?



Qu’utilises tu comme matériel?


Je suis essentiellement en Salomon de la tête au pied avec un peu de Raidlight et de Compressport (R2)

Au niveau des chaussures Salomon s-lab XT6, Hoka Speedgoat, Salomon S Lab Sense 5 en Trail et Hoka clifton sur route



Parle nous de ton palmarès?


En gym tout d’abord avec mes titres de champion de France par équipes.

En Trail et course à pied, le voici:

- 5ème scratch à Séranon en Juillet 2015;

- 3ème foulée Villeneuvoise 10km en mai 2015;

- 2ème corrida pédestre du téléthon villeneuve loubet en novembre 2015

- 2ème scratch au trail des merveilles petit parcours en Mars 2016

- Fier de mon 36'00 à la prom classic cette année
Et pleins d'autres à venir! 



Rédigé le  12 mai 2016 11:48  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Team Sports Outdoor 2016: Présentation de Sandra Planel

Honneur aux dames cette année chez SportsOutdoorShop.com,

Sandra Planel intègre le Team Sports Outdoor cette saison. On a voulu lui poser quelques questions pour mieux la connaitre:

- Quels sports pratiques tu ?

- Je pratique essentiellement le Trail Running, les courses d'arêtes, le ski de randonnée, le VTT, l'équitation et un peu de vélo de route pour compléter l'entrainement.

- Parle nous un peu plus de toi...

- En quelques mots, je viens du monde du VTT, j'ai fait du Cross Country  en compétition (niveau national) il y a une quinzaine d'année. Puis après une longue période d'arrêt j'ai décidé de me remettre au sport et le Trail m'a tout de suite attiré. Depuis je me fais plaisir sur les courses de la région et envisage cette année de faire une belle course lors de l'Ultra Trail de la Côte d'Azur Mercantour, qui a lieu en septembre prochain.






- Quels sont tes lieux d'entrainement favoris?

- Sans hésiter, à domicile, la région dans laquelle nous vivons est tellement belle et variée qu'elle me suffit. J'ai tout de même une préférence pour le Mont Férion et sa vue à 360° et le Parc du Mercantour, bref tout ce qui touche à la montagne :)


- Et ton matériel?

Je cours uniquement en Salomon, mes modèles préférés sont les XA Pro 3D GTX et les Wings Flyte de chez Salomon qui correspondent très bien à mon pied. Pour le reste, c'est assez varié, mais je mis avant tout le confort dans mon matériel

- On te souhaite alors un très bonne saison sous tes nouvelles couleurs.


Rédigé le  11 avril 2016 8:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseil du Coach: La Descente en Trail

Bien descendre en trail 





Nombreuses sont les compétences et les paramètres à maîtriser pour performer en trail et bien souvent on se concentre sur les montées. Cependant, se focaliser uniquement sur cet aspect serait une erreur. Certes il est important d’être bon grimpeur mais la descente est tout aussi primordiale. 

Très souvent on pense que les ascensions sont plus difficiles que les descentes et ça paraît logique mais c’est faux. Les descentes sont beaucoup plus traumatisantes musculairement parlant que les montées sans oublier les articulations qui supportent jusqu’à 6 fois le poids du corps (source: "Entraînement en pleine nature” V. BILLAT). Il s’agit d’un effort ultra physique qui laisse plus de traces qu’une grimpette. 

Descendre demande énormément de technique et d’attention afin d’éviter les chutes ou une mauvaise pose de pied. Cela rend l’effort très fatigant nerveusement et c’est pour cette raison qu’il est impératif de s’entraîner à cette pratique.

A ceci il faut ajouter le fait qu’en descente nous sommes dans un effort en excentrique et en pliométrique pour les membres inférieurs. C’est ce qui rend l’exercice très difficile pour les muscles.

Il y a une citation très appropriée de Pascal BALDUCCI; entraîneur de Julien CHORIER : "Un trail se gagne dans les montées mais se perd dans les descentes!” 

En effet, si vous êtes très bon grimpeur et que vous prenez l’avantage sur vos concurrents du jour lors des ascensions, cela ne vous fera pas gagner le trail si vous ne savez pas descendre rapidement. 

D’où cet article qui, je l’espère, vous apportera des réponses et vous fera dépasser vos craintes pour aller plus vite le jour J. 

Avant d’aller plus loin, il est impératif pour tous de respecter une progressivité dans l’abordage des séances de descentes. C’est surtout important si vous avec peur de tomber ou glisser. Ne vous lancez pas dans une pente très inclinée si vous débutez mais préférez une inclinaison plus faible et des surfaces non accidentées pour vous donnez confiance et s’approprier les bases. 

Maintenant passons aux conseils pratiques ☺

Conseils techniques :

  • Toujours avoir les pieds orientés dans le sens de la descente 
  • Garder le corps face à la pente jamais de profil car c’est comme cela que le risque de chute s’accroit et les entorses aussi
  • Inclinez votre buste légèrement en avant pour accélérer votre vitesse (Attention vous devez avoir des cuisses très solides, des appuis sûres et avoir dépasser votre angoisse) 
  • Augmentez vos nombres d’appuis, faire des petits pas au lieu d’essayer d’allonger la foulée
  • Évitez d’avoir le haut du corps en arrière car c’est ce qui provoque les glissades sur les fesses ;) 
  • Avoir le regard porté 2 à 3m devant vous afin d’anticiper les futures pose d’appuis en fonction du terrain 
  • Équilibrez vous avec l’aide de vos bras et en gardant un gainage à toute épreuve 

Que faire pour y parvenir ?

  • Musclez et renforcez vos jambes (vos cuisses notamment): musculation et pliométrie 
  • Renforcez vos articulations : proprioception 
  • Renforcez votre sangle abdominale : gainage 
  • Entraînez vous sur des terrains que vous connaissez en respectant une progression 


Voilà vous êtes prêt pour en découdre avec les descentes ;) 

Une dernière chose pensez à vous équipez convenablement surtout au niveau des chaussures. 


Sportivement Fabien « coach2o » 


Rédigé le  10 nov. 2015 18:51 dans Conseils du Coach  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Sports Outdoor au Grand Bivouac d'Albertville



Du 16 au 18 octobre Sports Outdoor sera présent avec Salewa au Salon du Grand Bivouac d'Albertville. Venez nous rencontrez sur notre stand: nouvelle collection hiver 2016, produits, conseils... nous vous accueilleront avec plaisir.
‪#‎SportsOutdoor‬ ‪#‎Salewa‬ ‪#‎Tirawa‬ ‪#‎GrandBivouac‬

Rédigé le  8 oct. 2015 18:59  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Sports Outdoor partenaire du Gaillard Galopère

C'est un beau projet d'aventure qui anime Claire et Alexandre: la Traversée des Amériques. Et c'est avec plaisir que nous avons pu les équiper avec nos marques Salewa et Dynafit.
Le départ s'est fait en mai 2014 dans leur 4x4 à bord d’un conteneur à destination du Canada. 4 roues, 4 pieds pour découvrir, rencontrer et admirer.

Après un périple au Canada, ils vont reprendre la route pour les États-Unis aux alentours du 10 octobre. Le parc national du Yellowstone va fermer ses portes le 2 novembre, aux vues de conditions météorologiques. Il est temps d'y aller maintenant...

"Lorsque nous quitterons Whistler, nous aurons passé 16 mois au Canada. Un long séjour et nous n'en sommes qu'au premier pays de notre périple ! Nous avons bien pris nos marques ici... Nous ne dirons pas "au revoir" mais "à bientôt" ! Et dans les semaines à venir, nous n'avons plus qu'à nous laisser surprendre par un nouveau pays et nous en émerveiller. "

N'hésitez pas à suivre leurs aventures et aller voir leurs magnifiques photos qui laisse rêveur.




Rédigé le  30 sep. 2015 16:46 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu: Test The North Face

Ce samedi avait lieu le 6eme Challenge Your City, organisé par '' coach2o.fr''. Une nouvelle réussite pour ce rendez vous qui a trouvé ses adeptes. 
Les personnes présentes ont pu tester les chaussures North Face. Le modèle Cardiac, Equity ou encore Ultra MT on été testées. 



De l'avis de tous, ces chaussures possèdent un très bon confort, et très dynamiques pour les modèles les plus légers (Cardiac Hommes et Femmes). 
Une soirée passée dans la bonne humeur où Fabien nous a une fois de plus livré les secrets du patrimoine niçois en emmenant tout le monde dans les arènes de Cimiez. 

La prochaine soirée à suivre en Octobre 

Rédigé le  15 sep. 2015 13:32 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Retour du Pérou de notre cliente Tirawa

Retour du Pérou de notre cliente Tirawa Anne Marie revient tout juste de son voyage au Pérou avec notre partenaire Tirawa.

Partie au mois d'Août
, elle a fait de très belles découvertes, notamment avec les sites incas "Le Machupicchu qui crée bien des émotions".

"Les 2 treks organisés nous ont montré de splendides paysages montagnards et beaucoup de camélidés et nous avons dû affronter le froid et la neige. Heureusement l'équipe cuisine et muletiers a été adorable."

Ce sont le lac Titicaca et ses îles qui ont terminé le séjour en beauté
.
 
"Niveau matériel, le matelas auto gonflant que je vous ai pris a été très utile et performant allié au tapis de sol fourni par Tirawa et nos couvertures de survie pour mieux isoler de l'humidité."

Voici un aperçu des magnifiques paysages vu au Pérou.

L'équipe Sports Outdoor remercie Anne Marie pour ses photos et le retour de son voyage qui nous fait tous rêver!


     

   




Rédigé le  4 sep. 2015 14:49 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Nutrition: Comment s'alimenter dans les derniers jours avant un ultra?

L'UltraTrail... Comment s’alimenter jusqu’au Jour-J?


Si à une semaine d’un Ultra, votre préparation physique est terminée, il n’en est pas de même pour votre alimentation. Et oui, si il est possible (voir recommandé) de se reposer physiquement et de ne pas (ou peu) faire de sport pendant les derniers jours avant la course, il est impossible d’arrêter de manger...
Alors comment s’alimenter jusqu’au jour « J » et surtout quelles sont les erreurs à éviter?

Autant le dire tout de suite, il n’existe pas de recette miracle ou de menu « pré-Ultra » magique! La nutrition est une science complexe et chacun réagit de manière différentes à tels ou tels aliments. Je ne vais donc pas me faire passer pour un druide et vous donner la recette de la potion magique...

Votre préparation et votre connaissance de vous-même sont les principaux atouts qui vous permettront de vous alimenter et de tenir les dizaines d’heures d’effort que représente ce type d’épreuve.

Cependant... Il y a tout de même des erreurs à ne pas commettre! J’ai décidé de vous parler de 5 d’entres elles qui peuvent être évitées (facilement), afin de vous permettre de terminer votre préparation dans les meilleures conditions!



1- Eviter l’excès de produits transformés et raffinés!

La consommation de plats préparés et/ou transformés vous expose à une consommation de « calories vides » pauvre en micronutriments essentiels. De plus cela vous expose à une surconsommation de sel, de sucres et de graisses de mauvaise qualité. Cela est aussi vrai pour les boissons. Evitez donc tous les sodas et réduisez votre consommation de jus de fruit (à part si vous avez l’habitude de vous en faire un frais le matin).

Conseil: Préparez tout vos repas! Consommez, le plus souvent, les aliments dans leur état «naturel », c’est à dire crue ou cuit à la vapeur. De cette manière vous êtes sur d’épargner un maximum les éléments essentiels présent dans l’aliment.


2- Eviter l’excès de glucides (lent ou rapide)!

En effet il n’est pas nécessaire de consommer des pâtes tous les jours à tous les repas pendant la semaine précédent l’Ultra. Les stocks de glycogène ont une capacité limité et les glucides non utilisés (lors des jours de repos) seront transformés et stockés sous forme de graisse, ce qui peut favoriser la prise de poids. Il est donc préférable d’attendre les deux/trois jours précédents la course pour augmenter ces apports en glucides mais attention, optez pour des glucides de qualités! Même si les pâtes sont connu pour être l’ALIMENT des sportifs, le riz complet (bio) et la pomme de terre (cuite à la vapeur) sont aussi de très bonnes sources de glucides car elles apportent également d’autres micro-nutriments essentielles (voir tableaux articles précédents).

Conseils: - Préférez (en début de semaine si la course a lieu le weekend), des légumes, notamment ceux qui poussent au dessus de la terre (courgettes; haricots vert, poivrons etc) et les fruits frais entiers.
- Ajouter de la levure diététique à toute vos préparation (produit disponible au rayon diététique).
- Augmenter les apports en glucides 2/3 jours avant la course avec du riz complet, des pommes de terres vapeur et des pâtes complètes. Toujours accompagné ces plats avec des légumes.


3- Eviter l’excès d’aliments dit « acidifiant »!

Les aliments tels que le fromages, les viandes, les poissons, les céréales raffinées, les légumineuses, le sucre sont dit acidifiant. C’est à dire que leur consommation peut entrainer une baisse du ph sanguin. Les légumes, les fruits et les fruits à coques ont une propriétés alcalinisante et font donc effet tampon. Il est donc primordiale d’équilibrer le rapport aliments acidifiant / aliments alcalinisant afin de ne pas entrainer une diminution du ph sanguin qui pourrait entrainer une baisse de la performance. Cette erreur peut être facilement évitée si les précédents conseils sont suivis.

Conseils: - les eaux minérales naturelles peuvent être idéalement utilisées pour compléter l’alimentation pré-compétitive du fait de leur teneur en minéraux (calcium, potassium, magnésium)


4- Eviter de supprimer TOUTES les graisses!

Les graisses (acides gras) vont être votre principale carburant pendant l’Ultra, il n’est donc pas conseillé de réduire ou de supprimer leurs apports les jours précédents la course. Votre consommation de graisse doit être cependant dirigée vers un apport de qualité. Evitez les graisses transformées (très présentes dans les plats préparés). Un mélange d’huiles riche en omega 3 et en omega 6 (olives; colza; noix) permettra d’apporter à votre corps des éléments essentiels pour bon fonctionnement de vos cellules.

Conseils: - Préférez l’huile d’olive pour la cuisson de vos plat plutôt que le beurre ou la margarine. - Assaisonnez vos salades avec un mélange huile de noix et huile d’olive, cela apportera du goût. - Le beurre n’est pas non plus à écarter totalement, pris frais au petit déjeuner, il apporte des vitamines et des graisses saturés essentielles.




5- Eviter l’excès de fibres!

Si elles sont pourtant recommandées en règle générale, leur surconsommation peut entrainer une diminution de l’absorption de minéraux. De plus les surconsommer peut entrainer une irritation du tube digestif et des ballonnements.

Conseils: - Alternez les aliments crus et cuits. Eviter de manger trop de fibre le Jour J pour faciliter la digestion et éviter les ballonnements.


Pour terminer évitez de modifier toute votre alimentation! Pas la peine de commencer à consommer des aliments inconnus ou à suivre un régime spécifique une semaine avant la compétition. Cela ne vous apportera certainement pas de grands bénéfices et surtout, vous risqueriez de mettre en péril toute votre préparation! Réservez donc ceci pour l’intersaison si le coeur vous en dit.

N’oubliez pas de varier un maximum vos plats et ne supprimez pas non plus le côté « plaisir » de l’alimentation afin d’éviter toute frustration inutile avant la course! 

Rédigé le  2 sep. 2015 11:54 dans Nutrition  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview d'un Médecin urgentiste secours en montagne

Interview d'un Médecin urgentiste secours en montagne Voici le portrait de Emmanuel Pierantoni, agé de 41 ans et Médecin urgentiste participant au secours en montagne depuis 2007




Parcours professionnel:


- Doctorat en médecine, qualification en médecine générale, Paris, en 2002

- Médecin du SAMU des Hauts de Seine de 2002 à 2004

- Diplômé en médecine d’urgence en 2004

- Médecin des urgences et du SAMU de Bastia, médecin du secours en montagne de Haute-Corse de 2004 à 2007

- Diplômé en médecine d’urgence en montagne en 2006

- Médecin des urgences et du SAMU des Hautes Alpes, médecin du secours en montagne de Briançon de 2007 à 2013

- Médecin des urgences et du SAMU de Savoie, médecin du secours en montagne de Modane et de l’Alpe d’Huez depuis 2013

- Médecin de réserve du service de santé des armées dans les troupes de montagne depuis 2007


Lieu d’exercice actuel:


- Urgences et SMUR Saint Jean de Maurienne

- Secours en montagne, Modane

- Secours en montagne, Alpe d’Huez

- Service de santé des armées



 Comment êtes vous arrivé dans le secours en montagne?

A 30 ans, après 2 années de pratique de la médecine d’urgence à Paris, j’ai postulé pour un emploi au SAMU de Haute-Corse. Ma candidature a été retenue. Après 6 mois en test sur les interventions terrestres, j’ai rejoint le pool des médecins urgentistes affectés au détachement aérien de la sécurité civile de Bastia. Je pratiquais beaucoup la moyenne montagne en tant que randonneur mais absolument pas la haute-montagne. En 2 jours j’ai appris à descendre en rappel, remonter sur une corde, progresser en via ferrata et les manœuvres de sécurité en treuillage. On travaillait encore avec les Alouette III à cette époque. J’ai commencé mes premiers secours dans la foulée.



 En quelques lignes résumez un de vos secours les plus marquants :

Mon premier avalanché. C’est véritablement le baptême du feu des médecins du secours en montagne car toutes nos compétences sont mises à l’épreuve. Tout est hostile: la neige qui s’enfonce jusqu’à la taille et empêche de progresser avec le sac de secours, le froid qui saisit les doigts à en hurler de douleur, la solitude de devoir gérer des actes complexes de réanimation sans assistance, et la mort, omniprésente, qui
se rapproche aussi vite que passent les minutes. Je dois pourtant garder mon calme, travailler méthodiquement, ne rien oublier. Ma mission est de donner une chance à la vie, même s’il n’en reste qu’un souffle.


 Vos cinq conseils personnels à un montagnard averti :

- Toujours à deux

- Toujours 4 couches

- Toujours dire «où?»

- Savoir renoncer

- Ne jamais dire «Jamais»!



Votre astuce du jour :
Envisager le pire dans la préparation d’une course ne doit pas être une possibilité. C’est une obligation.

  




Rédigé le  28 août 2015 16:15 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseils en nutrition: Les minéraux et oligo-éléments

Les minéraux représentent en moyenne 4% de notre poids de corps et ont chacun des fonctions spécifiques permettant à l’organisme de bien fonctionner.
Une alimentation VARIÉE permet de couvrir la totalité des apports nutritionnels recommandés (ANC) en minéraux. Il n’est donc pas nécessaire
(en règle générale et sans l’avis d’un médecin) de supplémenter sa ration en tels ou tels éléments. 

Toutefois connaitre leurs fonctions et leurs sources peut être un atout dans la recherche d’un équilibre alimentaire, adapté à notre sport et à nos activités.

Dans le tableau suivant, retrouvez l'ensemble des minéraux et oligo-éléments, et surtout à quoi servent-ils. 





Rédigé le  22 août 2015 18:05 dans Nutrition  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview d'un Secouriste Montagne

Interview d'un  Secouriste Montagne Voici le portrait de Ali KRIM, agé de 43 ans et SECOURISTE EN MONTAGNE C.R.S ALPES GRENOBLE / GUIDE DE HAUTE-

MONTAGNE depuis 1995




Parcours professionnel: Secouriste en montagne chez les C.R.S (POLICE NATIONALE),  puis guide en 2005. Participation à la formation des médecins depuis 2002.

Lieu d’exercice actuel : ISERE


 Comment êtes vous arrivé dans le secours en montagne?

Originaire des YVELINES j’étais asthmatique dans mon enfance et étais scolarisé en cure climatique à FONT-ROMEU (66). Nos activités étaient donc randonnée pédestre, ski de fond, et surtout du ski alpin, très peu d’escalade. J’appréciais cet environnement et j’étais surtout attiré par le travail des pisteurs-secouristes sur le domaine skiable.  Aucun membre de ma famille ne pratiquait la montagne.

J’ai eu la chance de guérir de cette maladie si handicapante lorsqu’on est enfant et que l’on souhaite se défouler. En 1989, j’ai fait mon service militaire dans les chasseurs-alpins à Briançon, je voyais passer l’hélico et un beau jour en rencontrant un C.R.S secouriste lors d’un examen de brevet de secouriste, j’ai trouvé ma vocation. J’ai ensuite postulé dans la Police, puis sélections pour être agent de montagne.


 En quelques lignes résumez un de vos secours les plus marquants :

L’un des plus marquants, la question est juste, il y en a tellement.

Peut-être celui d’une femme qui était accompagnée de son mari lors d’une sortie de ski de randonnée dans le massif des Grandes ROUSSES, et qui par malchance a été victime d’une chute d’environ 200 mètres. Le couple s’avance sur l’une des corniches sommitales afin de contempler le paysage, celle-ci se rompt et entraîne le couple dans une chute effroyable.

Je me trouve en poste de secours à l’Alpe d’HUEZ. Nous intervenons, mais sans médecin celui-ci est déjà pris sur une intervention grave. En attendant qu’il nous rejoigne, nous prodiguons les premiers gestes de secourisme sur les deux victimes gravement atteintes puis nous les réchauffons, les réconfortons. Il fait très froid dans cette combe exposée au Nord. Enfin, le médecin est là. Après une médicalisation, nous sommes prêts à hélitreuiller cette femme, plus sérieusement atteinte, lorsqu’elle dit au médecin en cherchant ses mots qu’elle est enceinte de 5 mois !

Trop tard, l’hélicoptère Alouette III est là pour l’évacuer. Personne ne s’en est rendu compte, et nous imaginons les conséquences de cette chute sur ce bébé.

Nous recevrons un faire-part de naissance 4 mois après, la petite fille est en bonne santé !


 Vos cinq conseils personnels à un montagnard averti :

- Informez-vous sur la météo, les conditions de la montagne qui évoluent an après an ;

- Prenez conseils auprès de professionnels ;

- Pratiquez la montagne à votre niveau et méfiez-vous des itinéraires dits « faciles » ;

- Partez entraînés, et bien équipés sans surplus.

- Enfin prévenez votre entourage de l’itinéraire envisagé, et sachez renoncer ! Cela arrive même aux meilleurs.


Votre astuce du jour :

Pour préparer une course en montagne et ne rien oublier en matériels et vêtements, faite un chek-list de la tête aux pieds






Rédigé le  18 août 2015 18:03 dans Partenaires  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les Vitamines: Qu'est ce? A quoi servent elles?

Comme l’indique l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) les vitamines sont des éléments essentiels pour l’organisme. Elles ont un rôle bien défini et sont impliqué dans de nombreuses fonctions biologiques. Attention cependant un apport trop élevé de vitamines n’améliore pas les performances, une alimentation varié et équilibré permet de couvrir les besoins de l’organisme. 

Des tests sanguins et l’avis d’un médecin nutritionniste sont recommandé avant toute prise de compléments alimentaires

Le tableau suivant SYNTHÉTISE les connaissances actuelles sur les différentes vitamines et indique quelles sont leurs principales fonctions et où les trouver principalement.




Sources: 

Site internet de l’ANSES: https://www.anses.fr/fr

Livre du Dr GÉRARD GUILLAUME: «La diététique du coureur cycliste professionnel et amateur et des sports d’endurance »




Rédigé le  30 juillet 2015 12:23 dans Nutrition  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseil de Coach: La Proprioception

La proprioception


Dans un précédent article je parlais de proprioception qui pouvait être intégré dans une séance d’entraînement en trail mais également pour d’autres sports évidemment. 


Qu’est-ce-que la proprioception ?


Certains ont déjà entendu ce mot mais sans plus et d’autre ça leur parle et savent déjà de quoi il s’agit. Cela va donc être soit une découverte soit un rappel.


En utilisant un vocabulaire assez simple, il s’agit de la connaissance des placements des segments corporels (bras, jambes, tête, pieds,…) pendant un ou plusieurs mouvements dans l’espace sans avoir à poser le regard sur ces derniers. Tout ceci est possible grâce à des capteurs, des récepteurs situés dans tout le corps humain à des endroits bien précis : articulations, muscles, tendons et os. Tous ces capteurs sont dit sensoriels car ils sont en relation avec le système nerveux qui lui, transmet les informations au cerveau. Les différents récepteurs enregistrent des données d’angulation, de vitesse, de rotation, d’étirement, de contraction, de contact…pour les envoyer au cerveau et il va se charger de nous indiquer comment notre corps est positionné et ce qu’il est en train de faire. 

Prenons un exemple : un gymnaste à une proprioception très développé car il est capable de savoir dans quelle position il se trouve lorsqu’il exécute des acrobaties aérienne et tout cela sans utiliser le sens de la vue ou très peu et ainsi réussir à retomber sur ses pieds.


Cette proprioception à quoi ça sert en trail par exemple ?


Elle est surtout basée sur la capacité à s’équilibrer et se rééquilibrer lors des phases d’appuis au sol et notamment dans les descentes. Les capteurs situés dans nos chevilles, nos muscles et tendons des pieds ainsi que nos os (tarses, métatarses, tibia/péroné) vont travailler en commun pour donner au cerveau l’information comme quoi nous posons les pieds de la bonne façon. Lorsque notre appui est inhabituel à cause d’une racine ou d’une pierre est bien ce sont ces récepteurs qui doivent donner l’alarme et ainsi faire réagir notre corps de la bonne manière ou pas (si nous ne travaillons pas cette capacité). De ce fait nous serons en mesure d’éviter ou de diminuer les blessures de type entorse par exemple. 

N’est-ce pas intéressant d’être capable de moins se blesser grâce à des exercices très simples que tout le monde peut faire à la maison et avec très peu de matériel ??!!
Ajoutons enfin à cela que la proprioception va permettre le renforcement et la réathlétisation du genou.



Quelques exemples d’exercices proprioceptifs :


NB : tous les exercices doivent se faire pieds nus, et pour les plus entrainés les yeux fermés!

  • Tenir en appui sur 1 jambes quelques secondes puis descendre doucement en fléchissant son genou et maintenir la position basse plusieurs secondes (3 à 8 séries de 15/15 par jambe)





Evolution1 : idem en ajoutant du mouvement (lancer une balle contre le mur et la rattraper)




Evolution2 : idem mais la surface d’appui va être changée (soit 1 jambe soit 2) et moins stable (un tapis mou assez épais, un BOSU, un mini trampoline, une plateforme instable, une balle de tennis…)


(BOSU)


Evolution3 : avec BOSU ou mini-trampoline ou plateforme instable vous lancez et rattrapez une balle contre le mur (3 à 5X 1min)



  • Marcher ou courir dans le sable pieds nus.
  • Faire du paddle 

Voici ce qu’il est donc possible de faire pour améliorer votre proprioception, sachant qu’il s’agit d’une liste non exhaustive d’exercices. Avoir les yeux fermés pour faire ce genre d'exercices va permettre d'accentuer la difficulté et augmenter le travail sensoriel et kinesthésique.

Désormais vous êtes prêt pour faire face à l’imprévu et avoir la possibilité de restreindre l’apparition d’une blessure.

Cela ne prendra que 10 à 15min/jour de votre temps alors pourquoi s’en priver ?



Rédigé le  23 juillet 2015 20:14 dans Conseils du Coach  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Elle remporte le titre de championne de France!

Bravo à notre Justine Tonso!

Membre de la Team Sports Outdoor qui remporte le titre de championne de France VTT ce week end à Oz en Oisans!
"Après mes titres cet hiver, je ne pensais pas vivre un tel été! Merci SportsOutdoorShop.com pour son soutien!"Justine Tonso





#Fiers #TeamSportsOutdoor #ChampionneDeFrance

Découvrez toute la TEAM ici >
Rédigé le  23 juillet 2015 14:08  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Nouveauté: La Rubrique Nutrition

Qu’allez vous trouver dans cette rubrique



Vous trouverez dans cette rubrique des articles traitant de sujets mettant en relation la nutrition, la performance et la santé du sportif. 


Au même titre que l’entraînement spécifique et la préparation physique, l’alimentation du sportif est devenue, un élément clé dans la réalisation de performances. Elle participe notamment avant, pendant et après l’effort, au maintient de l’intégrité physique et psychologique de l’athlète et, de surcroit, au maintien de son état de santé global sur le long terme. 


Malgré son importance, il reste compliqué de s’y retrouver et de savoir quelle stratégie nutritionnelle adopter. Beaucoup de choses s’écrivent et se disent, certaines ont fait leurs preuves, d’autres proviennent surtout du «on dit» et d’allégations commerciales. Le plus important, dans tout ce « méli-mélo », est de trouver SA propre stratégie nutritionnelle, celle qui VOUS convient et VOUS permet de réaliser vos objectifs dans les meilleures conditions.


La nutrition est une science beaucoup trop complexe pour qu’il n’existe qu’une seule et même vérité pour tous. 







Cette rubrique n’a pas la prétention de vous fournir la recette miracle de la réussite mais elle vous apportera des informations et des indications spécifiques, provenant de la littérature scientifique et d’ouvrages écrits par des spécialistes reconnus dans le domaine de la nutrition du sportif. Elle vous permettra de mieux gérer votre alimentation (avant, pendant et après l’effort) et ainsi vous permettre de progresser dans votre discipline.


Vous aurez la possibilité de nous proposer des thèmes que vous souhaitez aborder dans cette rubrique

Comme nous le font régulièrement, des tests seront effectués par nos sportifs pour vous apporter des avis de pratiquants sur des produits énergétiques et diététiques dédiés au sport.


Il est important pour nous de préciser que nous sommes contre toutes formes de plagiat et nous vous informons que toute les sources utilisées pour la rédaction de nos articles seront citées à la fin de chacun. Cela permettra d’ailleurs, aux plus téméraires, d’aller chercher directement à la source, l’exactitude de nos propos.


A très vite pour un premier article! 


Rédigé le  12 juillet 2015 11:46 dans Nutrition  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....

Escalade et Canyoning: deux moniteurs diplomés escalade et canyoning nous racontent....
Stéphane Clerjon, moniteur Diplomé d'Etat escalade et canyon nous raconte son métier:

"En salle ou en falaise, sur une longueur ou sur plusieurs, en sites sportifs normés ou en terrains d'aventure, du niveau débutant à l'entraînement à la compétition, le moniteur d'escalade doit savoir adapter son enseignement aux participants, en choisissant les lieux, les objectifs et le matériel à mettre en œuvre.
Pour cela il devra préparer sa séance, parfois sur le papier, en mettant en place un programme précis. Une fois sur le terrain, il devra préparer et vérifier minutieusement le matériel mis à disposition des participants et le sien : baudriers, mousquetons, appareils d'assurage...

Pour une séance d'initiation il sera amener à installer les cordes, en se faisant assurer pour un collègue ou en s'auto-assurant s'il est seul. Après la séance, il est souvent utile de revenir sur les apprentissages réalisés, par exemple l'assurage ou la descente en rappel, et faire le point sur ce qui reste à acquérir. Avec de jeunes enfants, il ne faudra pas oublier les jeux, importants pour dynamiser la séance et favoriser l'acquisition : chasse au trésor, béret ou relais s'adaptent bien au milieu vertical !
On le voit, le moniteur d'escalade devra non seulement faire preuve d'une grande technicité, sécurité dans un environnement en hauteur oblige, mais aussi d'une bonne dose de pédagogie pour transmettre la grande variété de connaissances nécessaires à la progression des participants."

       




Et Benoit Brudel nous raconte son métier de moniteur diplômé d'Etat de Canyon:

"Evoluer en canyon, c'est avant tout mettre en œuvre les techniques de sécurité indispensables à un milieu alliant verticalité et eau. De fait le moniteur de canyoning doit préparer pour tous ses clients un équipement adapté à ces deux contraintes : des combinaisons intégrales et chaussettes néoprènes pour résister à la fraicheur de l'eau (pour cela et rien d'autre, taille, poids et pointure sont demandés à l'inscription !), des casques, baudriers, longes et appareils de descente pour franchir les cascades qui nécessitent l'utilisation de cordes.
En amont il devra bien entendu se renseigner sur les conditions météorologiques et hydrologiques, la crue étant le risque majeur ; en cas de doute il devra prendre la décision d'annuler la descente.

Le moniteur se devra aussi d'avoir un équipement complet pour palier à l'isolement et à la difficulté d'accès des canyons. Pendant la descente, il faudra veiller à donner toutes les consignes aux participants : où et comment sauter, se positionner lors d'un toboggan, parer le suivant lors d'une désescalade... Enfin il ne faut pas oublier qu'un canyon est un site naturel exceptionnel, fragile et que l'on partage avec d'autres : le moniteur de canyoning devra veiller à limiter les nuisances de son passage et à transmettre les bonnes habitudes aux participants."


       








Merci au SNAPEC pour toutes ces infos !




Rédigé le  8 juillet 2015 18:28 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu: Le Raid Ugitech Ugine Transmontagne

Une centaine de concurrents s'étaient donné rendez vous ce samedi 27 Juin à Ugine pour le Raid Ugitech- Ugine Trans Montagnes. 

Pas moins de 6 épreuves étaient au programme de ce Raid, avec un départ donné à 8h sous une température déjà très élevée. 



Départ toutes les minutes et notre Team Salewa - Sports Outdoor prend le départ en 17eme position pour un Contre la Montre en Trail.
A l'issue de celui-ci ils prennent la 11eme place provisoire. 
Il est l'heure ensuite d'enfourcher les VTT pour une section partie courte et roulante. Les kilomètres défilent et notre
Team gagne encore 4 places pour se retrouver en 7eme position. 


Il reste à ce moment là, une épreuve physique avant des épreuves plus ludiques, tel que l'escalade et du tir (Arc, Sarbacane et Tir Sportif).
Le Run&Bike restera dans la lignée des autres épreuves, avant un épreuve d'escalade
bien réussie pour notre équipe puisqu'ils se classent 4eme. 
Le tir ne fera pas de grandes différences par la suite.



Le Team Salewa-Sports Outdoor prendra au final une belle 9eme place. 

Une belle performance dans des conditions pas évidentes. 



L'ensemble de l'équipe remercie Sports Outdoor et Salewa pour leur soutien et espère continuer sur la même voie pour la suite. 







Rédigé le  7 juillet 2015 12:30 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Un nouveau venu dans le Team Sports Outdoor

Thibaud David a rejoint le Team Sports Outdoor. Ce jeune sportif de 24 ans est un sportif multicartes au palmarès déjà impressionnnant: 

- Vainqueur du challenge 06 en Ski Alpinisme
- Podiums sur les trails régionaux
- 5eme sur le Kilomètre Vertical de Saint Martin Vésubie
- 2eme du challenge Urge 1001 Sentiers en VTT Enduro 



Comme il nous le confiait son sport d'origine est le VTT qu'il pratique depuis une dizaine d'années, avant de se mettre progressivement au Ski Alpinisme et Ski de Fond grâce à 
son club le Montagne Club Vésubien. Les résultats allant dans le bon sens, il a fallu se préparer différemment en vue de la saison hivernale et Thibaud a commencé à pratiquer
le Trail depuis l'an dernier avec beaucoup de succès. 

Il prépare d'ailleurs cette année l'Ultra Trail du Mercantour Côte d'Azur, départ à suivre le 4 Septembre, avant de reprendre la saison de
ski alpinisme à un niveau supérieur (coupes de France), et une probable participation à la Pierra Menta. 

Ce passionné de montagne aime se retrouver au sommets des différents sommets qu'il l'entoure, chez lui en Vésubie. C'est ce qui lui permet d'acquérir ces capacités physiques, 
puisqu'en dehors de ça il ne suit pas de plan d'entrainement et aime s'entrainer aux sensations. 




Thibaud utilise le matériel de chez Sports Outdoor évidemment, essentiellement du Salomon en Trail, et Hoka en chaussures sur les longues distances. 
En Ski, il a trouvé un compromis avec Scarpa en chaussures, Plum en fixations et Movement en Skis. 

Le mot de la fin sera pour l'équipe de Sports Outdoor que Thibaud remercie vivement pour son aide apportée, et espère atteindre ses objectifs sous les couleurs du magasin. 

Bonne saison Thibaud!! 











Rédigé le  2 juillet 2015 14:24 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Pompiers des Alpes Maritimes: Vos T-shirts sont prêts !

Pompiers des Alpes Maritimes: Vos T-shirts sont prêts ! Il sont arrivés! Les T-shirts logotés pour l'USDP06 ( Union Départementale des Sapeurs Pompiers des Alpes Maritimes) sont là. Prêts à être enfilés par les maîtres nageurs sauveteurs de Nice.



Merci à vous et à bientôt!
#SportsOutdoor #ServicePro #UDSP06
Rédigé le  2 juillet 2015 11:33 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Préparation physique: La méthode Tabata

Séance PPG : « Méthode Tabata »


Niveau : EXPERT


Avant de vous lancer dans cette séance de PPG, j’insiste sur le fait qu’il vous faut être très entraîné et avoir l’habitude des séances de renforcement musculaire intensives. Vous devez être en mesure d’appliquer toutes les techniques d’une manière parfaite afin d’éviter toutes blessures. Il s’agit d’un effort très intense qui va aller puiser dans vos réserves et demander une dépense calorique et énergétique  élevée. 

Séance très lactique qui va donc vous faire progresser dans la capacité à gérer ce genre  d’efforts et permettre d’augmenter votre tolérance aux lactates. Sans oublier de vous renforcer musculairement parlant dans le but d’être plus résistant et fort quelque soit votre pratique sportive. 



Protocole « Méthode Tabata » :

  • 8 exercices ou 4 exercices 2 fois
  • 20sec vitesse max (le plus de répétitions possible) et 10sec de récupération
  • 5 tours enchaînés = 20min
  • option: prendre 1min à 1min30 de récupération entre les tours
  • poids de corps 


Choix des exercices 

  • 2 exercices membres inférieurs cardio
  • 2 exercices sangle abdominale en dynamique
  • 2 exercices haut du corps (membres supérieurs, dos, pectoraux)
  • 2 exercices de gainage


Exemple 


  • squat complet + saut  (n’hésitez pas à descendre complètement, si vous gardez le dos bien droit et un bon gainage, votre dos et vos genoux ne risquent rien du tout)


  • abdos crunch (attention à la position : regard au ciel ou plafond ; abdos en étirement ; bras croisés et coude orientés vers le ciel ; décoller juste les omoplates)
  • pompes mains un peu plus large que les épaules
  • gainage (planche ventrale, option : enlever un appui)
  • fentes alternées en sautant  
  • obliques (sur le sol relever les épaules et venir toucher ses chevilles à droite et à gauche de manière alternée avec ses mains) 
  • tractions 
  • gainage sur le dos relever épaules + jambes fléchies levées et les bras le long du corps au-dessus du sol 



Remarque : surtout ne négligez pas l’échauffement qui devra durée 15 à 20 min en terminant celui-ci par le circuit prévu mais à vitesse normale et uniquement quelques répétitions. Pensez à vous hydrater régulièrement pendant l’échauffement car durant le circuit vous n’aurez pas le temps de boire (sauf si vous mettez l’option récupération entre les tours).


Surtout aucun étirement après ce genre de séance !


Retour au calme en marchant tranquillement et en buvant convenablement.


Temps total : 35 à 45 min


Voilà vous avez toutes les clés en mains pour maîtriser la séance « Tabata » et de vous créer vos circuits en fonction de vos point faibles ou forts ;)


Rq : toute ressemblance avec une ancienne actrice française du même nom est fortuite et non fondée lol  

Rédigé le  30 juin 2015 11:30 dans Conseils du Coach  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Au pied du plus haut sommet des Rocheuses Canadiennes...

C'est au pied du Mont Robson, le plus haut sommet des Rocheuses Canadiennes que nos clients et amis ont planté leur tente Salewa  "Et quelle tente ! Nous tenions à vous dire que nous en sommes vraiment très très contents et nous vous remercions encore ! "

Partis pour la traversée des Amériques, voilà maintenant 2 mois que Alexandre et Claire traversent le Canada

Ouvrez grand les yeux, appréciez:




Retrouvez toutes leurs photos et vidéos sur leur site : http://www.legaillardgalopere.com/
Rédigé le  19 juin 2015 10:38  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les Maîtres chiens d'avalanche de Savoie partenaires Sports Outdoor

Encore un nouveau partenariat de créé avec les Maîtres Chiens d'Avalanche de la Savoie.

Un beau métier et surtout une passion de la montagne et des chiens que vous pouvez découvrir dans cette vidéo




Exercices des maitres-chiens d'avalanche en Savoie par tv8montblanc-wizdeo


L'activité maître-chien d'avalanche n'est pas un métier, dans le sens où il n'est pas possible d'en vivre. Il s'agit d'une spécialisation d'un métier de la montagne (voir plus bas : personnes concernées).
Le maître-chien d'avalanche intervient dans le cadre du plan départemental du secours en montagne pour localiser les victimes d'une avalanche totalement enfouie sous la neige. Sa disponibilité doit être totale pour pourvoir se rendre immédiatement sur les lieux d'une avalanche (le plus souvent en hélicoptère mais aussi à ski).



Si le plaisir de sauver une vie est immense, les contraintes qui permettent de pouvoir le faire sont elles aussi importantes. Le maître doit être constamment à l'écoute de son chien et entretenir avec lui d'excellentes relations. Ceci implique de lui consacrer beaucoup de temps, de façon quotidienne, tout au long de l'année et pas seulement en hiver.

Le maître-chien d'avalanche est avant tout un montagnard, passionné par son chien !
Il existe en France environ 140 équipes cynotechniques spécialisées pour la recherche de victimes d'avalanches.




Pour plus de renseignements sur les conditions pour devenir maître chien d'avalanche, rendez vous sur leur site : http://www.adsp.org/fr/formation/maitre-chien-avalanche.html



Rédigé le  18 juin 2015 11:43  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Nouveau Partenariat : le GMSP 73

Nouveau Partenariat : le GMSP 73 Sports Outdoor est maintenant partenaire du Groupement en Montagne des Sapeurs Pompiers de Savoie.

Nous pouvons leur fournir du matériel et des produits adaptés à leurs missions:

Hélicoptère


Les missions :

Assurer le sauvetage et le secours des victimes en montagne et en milieu difficile d’accès. Le GMSP assure également l’ensemble des missions dévolues au GRIMP. Les secouristes du GMSP participent également auprès de différents publics et structures, aux actions de préventions et de prévisions dans les domaines variés de la montagne.






Les personnels :

Le GMSP est composé de secouristes spécialisés de niveau Equipiers et Chefs d’Unité. Parmi eux, certains sont guides de haute-montagne ou titulaires d’autres brevets d’Etat d’alpinisme. Des Equipiers de Première Intervention Montagne (EPIM) interviennent en appui pour tous les secours terrestres. Ces spécialistes agissent sous le contrôle de conseillers techniques.
Des médecins spécialisés en secours en montagne complètent le dispositif pour la médicalisation des victimes.

Secours de montagne


La formation :

En fonction du niveau de compétence et d’encadrement, les personnels peuvent être détenteurs au minima du diplôme de secours en montagne du ministère de l’intérieur et d’un des diplômes suivants :
   -  guide de haute-montagne,
   -  aspirant-guide,
   -  accompagnateur en moyenne montagne,
   -  moniteur national de ski alpin, fond, pisteur secouriste alpin ou nordique,
   -  maître chien d’avalanche,

Secours de montagne
Leur compétences sont variées :

    -  secours en paroi,
    -  secours à randonneur été/hiver,
    -  sauvetage en avalanches,
    -  secours en cascade de glace,
    -  secours parapentiste,
    -  évacuation téléportés,
    -  sauvetage canyon.

Les moyens :

La majorité des secours s’effectue au moyen des hélicoptères de la sécurité civile et ceux de la gendarmerie.
Des moyens terrestres permettent d’accéder en tous lieux (4x4, chenillettes, etc….).

Pour en savoir plus sur leur Activité rendez vous sur leur site > http://gmsp73.com/

Rédigé le  17 juin 2015 22:13 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu: La Transvésubienne de Julien Borgogno

Julien prenait le départ le 24 mai dernier de la TransVésubienne, il nous livre le compte rendu de sa performance phénoménale en toute simplicité:





Un trés bon départ, jusqu'au pic de la colmiane, puis les choses se compliquent lorsque ca devient technique (boue racines mouillées);
je laisse des plumes dans cette première partie a vouloir suivre le rythme des 30 premiers;

En plus je perd le chemin a 2 reprises et perd la roue arriere dans la descente vers Le  Suquet...
4 -5 min de perdues rien de grave par contre des débuts de crampes dans les jambes.


Une seconde partie de la course quasi seul et donc a mon rythme; je gère les montées pour garder de la lucidité
lors des descentes; le soutien des potes au Suquet, au Col de Porte et à Plan d'Ariou font du bien au moral.


Les jambes vont mieux, la course se déroule trés bien hormis une belle gamelle dans le férion mais c'est le jeu :) 
Mon pote vincent me rejoint dans la descente du chauve et on finit ensemble le parcours ( pas facile dans le lit du paillon )
et main dans la main à l'arrivée!





du coup 39 em execo, objectif de rentrer dans les 50 atteint et super content d'etre à Nice!!
 
bilan : une belle course bien longue et bien fatiguante et de superbes souvenirs





Rédigé le  14 juin 2015 15:51  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseil de coach: Les séances clés en Trail

Notre Bloggueur partenaire coach2o.com nous a concocté un article sur mesure pour vous avec les séances clés en Trail: 


Amis lecteurs et traileurs voici un sujet qui devrait vous mettre sur la voie de la réussite de votre 1er trail ou sur celle de la performance en course nature.

Nous allons donc parler des séances qui vous mèneront sur les sommets des vos trails préférés.

Elles sont aux nombre de 5:

  • la séance VMA (sur plat) ou de côte ==> elle va vous permettre d’augmenter votre VO2max, de maintenir de la vitesse (pour un travail sur plat) mais aussi de gagner en puissance au niveau des quadriceps (en côte). Ce genre de séance qualitative est très énergivore et demande un corps robuste ainsi que de respecter une phase de repos par la suite.

 

  • la séance de PPG (préparation physique générale) et proprioceptive ==> pour avoir un corps solide et tenir le choc sur les séances intenses mais pas seulement. Elle est primordiale pour se construire un corps fort et résistant pour diminuer les impacts négatifs des entraînements et limiter les blessures. Plus vous aurez une bonne condition physique plus vous pourrez aller loin et vite. Les séances en circuit training qui vont associer des exercices de renforcement musculaire de tout le corps avec des phases plus intenses au niveau cardio sont à privilégier. En c e qui concerne la proprioception il s’agit de permettre à vos articulations et tendons d’être plus forts en améliorant leurs sensitivités via des changements et des variations de la stabilité des appuis.

 

  • la séance au seuil en sentiers vallonnés ==> on est bon qu’à la vitesse à laquelle on s’entraîne donc il est important de pratiquer ce genre de sortie aux allures cibles que vous souhaitez courir lors de vos compétitions. Elle se situe entre  75 à 85% de FC cible (Karvonen) car vous allez courir votre trail dans cette fourchette. La durée de ces phases au seuil pourra varier de 5 à 20min selon le nombre de répétition prévue.

 

  • la séance de descentes ==> elle est souvent négligée comme la PPG mais elle permet de faire la différence. Un trail se gagne dans les montées en les gérant correctement mais il se perd dans les descente. Les élites et ceux qui gagnent des courses en sentiers sont d’excellents descendeurs ce qui souligne son importance. Pour être un bon descendeur, il faut maîtriser 4 paramètres: dépasser sa peur pour se laisser aller de l’avant en se relâchant/ avoir une bonne visualisation anticipée afin de bien poser ses appuis/ une proprioception bien développée ce qui vous permettra de modifier vos appuis rapidement en cas de mauvaises sensations/ des membres inférieurs très solides notamment quadri-ischio.

 

  • la fameuse sortie longue avec dénivelé ==> elle varie selon la durée de votre objectif entre 1h15 et 3h au-delà mieux vaut préconiser une rando-course sans toutefois dépasser les 4/5 du temps total de la compétition. L’intensité sera comprise entre 60 et 70% de FC cible et pourra même monter à 80% de FC cible dans les montées. L’augmentation de la durée des sorties se fera progressivement, au plus vous vous rapprocherez du jour J, au plus vous augmenterez le temps de course ainsi qu’un profil de course qui collera au plus près de celui visé.

 

Rq: en plus de ces 5 séances il est aussi utile d’incorporer des séances footing, en endurance fondamentale basse, pour donner au métabolisme le temps d’assimiler les bénéfices des entraînements et de pouvoir poursuivre vos séances sans problème de blessure ou de surentraînement.

Maintenant vous êtes en mesure de battre vos records et de finir en beauté n’importe quel trail. Bien sûr il faut avoir le temps de faire toutes ces séances dans la semaine mais si ce n’est pas le cas vous pouvez les étaler sur 2 semaines en inversant les séance d’une semaine sur l’autre.

Si vous habitez en ville ou dans un endroit sans relief, sachez que les escaliers sont vos meilleurs alliés pour y remédier 😉 Ils remplaceront parfaitement les séances de côtes et peuvent s’intégrer dans votre séance PPG !


Sportivement Fabien « http://coach2o.com/ 


Rédigé le  10 juin 2015 10:19 dans Conseils du Coach  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Découvrez le métier de Guide de Haute Montagne

Découvrez le métier de Guide de Haute Montagne Le métier de Guide de Haute Montagne qu'est ce que c'est?

Découvrez au travers de cette vidéo pleine d'émotions, un métier d’exception



Rédigé le  5 juin 2015 15:52  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Jeu Concours Spécial "Fêtes des Pères"

Jeu Concours Spécial Jeu Concours Spécial "Fêtes des Pères"

Jouez pour gagner un des lots mis en jeu. C'est simple : renseignez votre nom, prénom et mail et le 12 juin nous effectuerons le tirage au sort qui choisira les 3 d'entre vous à avoir gagné un des lots proposés.
- un Tshirt Salomon personnalisé pour la Fête des Pères
- 2 bons d'achat de 25€



Règlement et modalités du Jeu ICI
Rédigé le  4 juin 2015 17:30 dans Bons plans  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu: Gilles Frediani en Sicile

 


Le départ du 11ème Millet Sicily Volcano Trail a été donné dimanche 26 avril à Catane. Organisée par Mandala Trail, cette course de 5 étapes pour 72km et 5700 D+  (www.volcanotrail.it) sur les volcans siciliens, affiche à nouveau complet depuis plusieurs mois. Ce sont donc 50 coureurs représentant 8 nationalités qui vont débarquer en Sicile pour profiter de la beauté du parcours et de l’efficacité de l’organisation qui ont fait de cette épreuve un rendez-vous incontournable du trail-running international. 
La course est itinérante pour nous permettre de gravir chaque jour les pentes d’un volcan différent, des îles éoliennes (Vulcano, Salina, Stromboli) au volcan actif le plus haut d’Europe, l’Etna.
La première étape d' "échauffement " (10km, 440m D+) à travers les fumeroles de l'île de Vulcano et le tour du cratère. 

    




L'après-midi du lundi 27, nous avons transité vers Salina, après 1h de bateau on a pu déguster les fameuses granita sur le port.

Mardi 28 nous avons affronté un parcours très exigeant  (18.9km, 1800m D+, 1600m D-) qui nous a amenés jusqu'au sommet des deux plus hauts volcans de l'île, le Monte dei Fossa delle Felci et le Monte dei Porri.
L'après-midi a eu lieu le premier mini-trail pour les enfants. 


 



La troisième étape est la plus impressionnante, elle s'est déroulée sur le volcan actif du Stromboli (9.3km, 990m D+). Après avoir rejoint le sommet du volcan en suivant la crête de la Sciarra del Fuoco offrant une vue incroyable sur le cratère d'une part et la mer et le village d'autre part, nous nous sommes lancés dans une fantastique descente dans la cendre volcanique donnant l'impression de plonger dans la mer.




Jeudi 30, une mini-croisière dans les Iles Eoliennes et la visite de Lipari ont rendu la journée de repos plaisante et relaxante, nous permettant de récupérer une énergie précieuse en vue des deux étapes finales sur l'Etna.


Vendredi 1 mai départ de la quatrième et première des deux étapes sur l'Etna sud (11.5km, 800m D+)

Les abondantes chutes de neige de cet hiver ont transformé cette étape en une épreuve proche des snow trails ! nous avons parcouru la dernière portion de la montée entre d'immenses murs de neige jusqu'à une altitude proche de 2750m pour rejoindre la base des cratères sommitaux du plus haut volcan actif d'Europe, avant de descendre sur un parcours droit dans la pente et entièrement enneigé.

 





L'après-midi a eu lieu le deuxième mini-trail.
L'ultime étape s'est déroulée dans un des lieux les plus suggestifs du Parc de l'Etna (20km, 1400m D+- 300m D-). Après un départ depuis le front de la coulée de lave de 1992 à Zafferana Etnea, nous sommes passés sous l'arbre séculaire Ilice di Carrinù, 

 




On a traversé la Vallée del Bove, parcouru le fil de crête des anciens cratères des Monti Sartorius avant de conclure leur périple au refuge de Piano Provenzana.



Les deux derniers jours nous avons été logés dans un magnifique hôtel ou nous avons pu profiter de la piscine et surtout du SPA

Au final je termine 4ème en 7h53' après une lutte acharnée avec le 3ème qui a eu raison de mes forces sur la dernière étape.

 



Crédits photos : Marco Tomasello – Daniele Pennisi – Stefano Marta

Rédigé le  4 juin 2015 15:03  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu Test Salomon / Suunto

Compte Rendu: Test Salomon / Suunto 


Hier soir s’est déroulé le test Salomon et Suunto dans le magasin. 




Au programme Test de la gamme CityTrail avec les modèles X-Scream , Sense Mentra et Sense Pro et test de la gamme Trail avec les Wings Pro et les SpeedCross. 

Les toutes dernières Suunto étaient également de la partie, et les testeurs ont pu apprécier sa précision et sa simplicité d’utilisation. 


Justine Tonso, championne du monde de Ski Alpinisme et en pleine saison VTT nous a fait le plaisir d’être parmi nous pour partager ce moment convivial avec nous. 




Une fois tout le monde chaussé et équipé de sa montre, nous sommes partis pour une belle boucle de 10 Kilomètre alternant Trail et Route pour que les chaussures soient mises à rude épreuve. 

Nos testeurs ont pu apprécier les points de vue du Mont Alban et du Mont Boron.

Une fois le parcours terminé, les avis étaient unanimes, nous avons testé de très bons produits, on entendait une super accroche pour la X-Scream, une stabilité de folie pour les Wings Pro ou encore une dynamisme rarement trouvé dans une chaussure de trail pour le Sense Pro. 




Le temps de partager un verre tous ensemble et il est temps d’aller fêter les voisins en ce dernier vendredi de mai.


A très vite pour un prochain test. 


L’équipe Sports Outdoor

#SportsOutdootShop #TestProduit


Rédigé le  30 mai 2015 15:49  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Interview: Thomas Angeli

Thomas Angeli notre jeune traileur, nous a accordé quelques minutes pour faire un point avec nous sur sa saison Trail 2015 qui va débuter ce week end
en Corse. 
En pleine forme, il espère briguer quelques podium et victoire sur ses terres Corse ainsi que sur le Continent en milieu d'été avec notamment le Kilomètre
Vertical de Chamonix.

Interview:

Comment se présente la saison Trail à venir? 


Je me suis blessé au pied à la fin de l'hiver et j'ai repris la course à pied que début mai.
Je suis un peu en retard par rapport à l'an dernier mais je reste confiant avec tout le ski que j'ai fait cet hiver !
Les sensations vont revenir très vite et je pense être au top avant les belles courses en Corse cet été!





Quels sont tes objectifs? 


Je dirais que mes gros objectifs sont pour plus tard, dans le futur ! Pour l'instant j'apprend, je me forme et
je m'entraîne du mieux possible pour arriver je l'espère au top niveau un jour. 

Pour cette année je vais faire plusieurs Trails entre les Alpes et la Corse, sur des distances entre 15 en 30km maximum
comme le trail du Chablais, le Kilomètre Vertical de Chamonix, la tavignanu  trail...
Je n'ai pas encore prévu de courses pour le mois de septembre et octobre, j'attend de voir comment se déroule la saison.
La course qui me trotte dans la tête pour cet été ; le tavignano trail en Corse, 33km et 2400d+, ce sera une première pour moi sur cette distance !


Comment t'entraines tu? 


Entre 5 et 6 fois par semaine, l'hiver sur les skis et l'été en courant !
Mais toujours dans les montagnes ! Je fais aussi un peu de vélo pour compléter ma préparation l'été ainsi que du renforcement musculaire.





Quel type de coureur es tu? 


Plutôt montagne dans les terrains difficiles et techniques avec du dénivelé, sur le plat il me reste encore beaucoup à apprendre !
J'ai la chance d'avoir grandi et de m'entraîner en Corse, c'est un terrain exceptionnel,
montagneux et ultra difficile, qui demande une certaine aisance, beaucoup d'agilité et de la technique. 

Dawa Sherpa disait même qu’au ‘’Népal, le terrain est moins dur qu'en Corse". C'est donc pour moi un avantage que de m'entraîner dans ces montagnes !



Quel matériel tu utilises?


J'utilise du materiel Salomon grâce à Sport Outdoor qui m’aide à m’équiper pour la saison.
Je cours avec les Salomon S-Lab Sensé pendant les courses et les Salomon XT 6 à l’entrainement.





Où est ce que tu te vois dans 5 ans?



Alors là bonne question ! Je dirais un peu partout à travers le monde en train de voyager et de découvrir les innombrables endroits de notre merveilleuse planète ! 

D'avoir un niveau qui me permettra de faire des longues courses comme la diagonale des fous, la Western States et encore d'autres grands évènements ! Mais pas de précipitations pour le moment, chaque choses en son temps !

Merci à Sports Outdoor Shop pour son soutien!

#TeamSportsOutdoor #SportsOutdoorShop

Rédigé le  28 mai 2015 11:09 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Notre nouveau partenariat avec l'Association Nationale des Médecins et Sauveteurs de Montagne

Notre nouveau partenariat avec l'Association Nationale des Médecins et Sauveteurs de Montagne Encore un nouveau partenariat lancé avec l'ANMSM ( Association Nationale des Médecins et Sauveteurs de Montagne)



Nous sommes fiers de pouvoir fournir un équipement des plus approprié aux conditions de travail de ces professionnels.


L’Association Nationale des Médecins et des Sauveteurs en Montagne a été créée en mars 1990. Elle regroupe la majorité des médecins et une partie des sauveteurs et équipages qui participent en France aux missions de secours en montagne.

L’objectif principal de  l'association est d’améliorer la qualité et l’efficacité de la prise en charge médicale des victimes d’accidents de montagne.


Les moyens donnés pour répondre à cet objectif sont :

- la formation initiale des médecins à la spécialité


- la formation continue des médecins pratiquant le secours : organisation d’entraînements et de stages, élaboration et diffusion de protocoles médicaux et de fiches techniques montagne.


- la formation médicale des Sauveteurs (Gendarmes et CRS) du Secours en Montagne : cours donnés au CNISAG (Centre National de Ski et d’Alpinisme de la Gendarmerie Nationale) et au CNEAS (Centre National d’Enseignement d’Alpinisme et de Ski de la Police Nationale).


- la représentation des médecins du secours en montagne dans les instances régionales (1), nationales (2) et internationales (3)


- la participation au recueil des données de l’accidentologie en montagne


- l’organisation de missions de formation à l’étranger (Afrique du Sud, Argentine)


- la promotion et le partage d’informations avec les autres partenaires publics (PGHM, CRS, Sécurité Civile) et privés (IFREMONT) impliqués dans le secours en montagne.


Elle regroupe la majorité des médecins et une partie des sauveteurs qui participent en France aux missions de secours en montagne.


L'orgagnisation organise de nombreux stage de perfectionnement que vous pouvez retrouver ICI



STAGE SECOURS ET ALPINISME EN MAURIENNE




STAGE ESCALADE EN CORSE



Rédigé le  26 mai 2015 15:34 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Nouveau Partenariat avec les GMSP de Haute Corse

Sports Outdoor est fier de lancé son nouveau partenariat avec le LE GROUPE MONTAGNE DES SAPEURS POMPIERS (G.M.S.P.) de Haute Corse

       

Alors le GMSP qu'est ce que c'est?

> D'une dizaine d'hommes à ses débuts, l'équipe se compose actuellement de dix huit secouristes dont sept chefs d'unité et un C.T.D. 7 sapeurs-pompiers professionnels et 11 volontaires s’entraînent toute l’année pour pouvoir exécuter des missions de sauvetage parfois délicates, voir dangereuses.
Ils sont tous formés pour intervenir, en été comme en hiver. Passionnés de montagne, trois sont par ailleurs titulaires du titre de guide de haute montagne, un du titre de brevet d’état d’escalade et onze du diplôme d'accompagnateur en moyenne montagne. Tous sont installés en Corse depuis des années et connaissent parfaitement le territoire insulaire.

Les membres du G.M.S.P ont des activités professionnelles différentes, mais toutes sont liées à la montagne, qui demeure une passion commune. Ainsi, certains font partie de l’équipe montagne du Parc Naturel et Régional de Corse, d’autres sont professeurs,  agriculteurs, ou bien encore infirmiers. De la randonnée à l'alpinisme en passant par le ski et le milieu aquatique, chacune de ces disciplines est sans cesse travaillée et évaluée au travers de nombreux entraînements, en Corse et sur le continent.



Missions:
> Le G.M.S.P intervient généralement en milieu d’accès difficile, là où les moyens traditionnels des sapeurs pompiers sont inopérants. Il est basé sur un mode  de fonctionnement fondé sur l’alternance, avec le Peloton des Gendarmes de Haute Montagne (P.G.H.M).Il est ainsi de permanence une semaine sur deux sur l’ensemble du département.
Composé d’une garde postée de 3 personnels, basés sur le centre de secours de Corte, au centre du massif insulaire, il peut rapidement, lorsque les conditions l’exigent, mobiliser des agents supplémentaires.

Il a enfin des relations très étroites avec les moyens hélicoptères, de la sécurité civile principalement, avec lequel il est amené à s’entraîner et intervenir de manière très importante. Nos missions nécessitent ainsi l’emploi de moyens aériens dans 80% des cas.
Grâce à un effort conséquent, le groupe dispose de moyens matériels et humains qui lui permettent  de travailler dans de bonnes conditions. Les secouristes sont ainsi dotés d'un équipement individuel de base
et d'un équipement collectif  comprenant le matériel nécessaire pour  réaliser les manœuvres de sauvetages en toutes saisons. 



Ils réalisent en moyenne 110 interventions par an, un chiffre en constante progression depuis 2009. Environ 80% de leurs interventions se concentrent durant la période estivale, entre le 1er juin et le 30 septembre. Au rang des activités à risque, la randonnée a occasionné la majorité de leurs missions, soit 85% d’entre elles. Arrive ensuite en moindre proportion, de 2% à 5%, le canyoning, le parapente, le ski ...  Sur l’ensemble de ces missions 35% des secours ont été médicalisés. Durant la saison estivale, le G.M.S.P réalise une à deux interventions par jours.



Sports Outdoor équipe ces professionnels du secours en montagne.
Pour retrouver plus d'infos sur les actualités, les formations nécessaires ou encore l'album photo des GMSP, consultez leur page ICI






Rédigé le  21 mai 2015 11:03 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Marathon des Sables: compte rendu d’une épreuve formidable, par Hervé Choix

Pourquoi courir 250 Kms dans le Sahara marocain en six étapes qui varient entre 30 et 90 Kms chacune, le tout en autonomie alimentaire et matérielle totale?


Si je me suis souvent posé la question, ce n’est rien comparé au nombre de fois où mes proches me l’ont posée, souvent inquiets des conséquences physiques, et pas toujours sensibles à la dimension sportive et personnelle qui accompagne une telle course.


Mon idée première était de conjuguer mon 50ème anniversaire avec mon amour pour le désert et les 30 ans du Marathon des Sables m’apparaissaient comme une évidence. 

Je me suis alors concocté un plan d’entrainement en me fiant à ce que j’entendais à droite, à gauche et mes recherches internet. Dès janvier, je suis passé de 3 entrainements par semaine à 6 où j’alternais les séances de courses à pied, une séance vélo et deux séances de renforcement musculaire ne dépassant jamais 4h par peur de la blessure. 

En plus de cela, il fallait réfléchir à toute la partie logistique: quel sac prendre quels vêtements, chaussures, alimentation, rien ne doit rester au hasard pour une telle course. Mais fort des conseils d’amis expérimentés, j’ai réussi au final à avoir un sac pesant ‘’seulement’’ 7,5 Kg, le rendant tout à fait supportable. 




Qu’est ce que je suis venu chercher pendant ce marathon des sables? 


En fait, c’est la courses elle même et l’ambiance autour qui apporte naturellement les réponses. La beauté infinie du désert, le dépassement des doutes quand les moments difficiles arrivent avec la fatigue et la douleur, mais aussi le partage avec les autres participants, notamment les compagnons de la tente 99 que je partageais avec 7 autres passionnés, la disparitions de toutes les obligations matérielles et professionnelles pendant cette semaine où l’on se recentre sur soi pour avancer, finir profiter des vues magnifiques et tous ces autres moments où seul l’oeil saurait le raconter. 


Patrick BAUER, organisateur du Marathon des Sables, a toujours fait de sa course un moyen d’aider les populations marocaines. Il encourage à ce que les coureurs portent les couleurs d’une association caritative, j’ai eu la chance et la plaisir de porter celles de l’association des chiens de guides d’aveugles Provence Alpes Côte d’Azur Corse. Ce n’était que des logos sur mes vêtements mais à chaque moment difficiles, c’était un moyen de retrouver l’énergie nécessaire pour passer ce mauvais moment. J’étais là parce que je l’avais voulu alors que tous les aveugles et non-voyants ne pouvaient pas profiter de ce que je voyais. 




J’ai d’ailleurs couru à côté de deux aveugles sur le Marathon de Sables et ne peux avoir que du respect et de l’admiration pour eux. C’est toujours un mystère pour moi de savoir comment ils ont pu évoluer dans un environnement aussi hostile et un terrain aussi dangereux.



Et la course alors?


Premier marathon des sables partagé entre excitation et anxiété. L’excitation du défi, de savoir que j’ai une chance extraordinaire de pouvoir participer à une course unique au monde, et l’anxiété de l’avoir mal préparé, me blesser, ne pas terminer. Le tout accompagné de ‘’Highway to Hell’’ avant chaque départ. 




Le départ est donné, et ce sera comme ça tous les jours, j’essaie de ne pas trop m’emballer, je ne sais pas comment gérer une telle course. Finalement j’applique rapidement les consignes suivantes: trottiner sur le plat, marcher dans le sable et les montées et surtout, BOIRE, encore et toujours. Prendre des pastilles de sel pour éviter la déshydratation m’ont beaucoup aidé. A deux reprises, la soif s’est faite ressentir, heureusement jamais très loin des points de contrôle. 


Les étapes étaient à longueur variables: 37, 32, 37, 92, 42 et 11 Kms. Au fil des heures, je me suis rendu compte que j’avançais sans penser à quoi que ce soit, hormis boire et faire attention où je mettais les pieds. Quand tout allait bien, il me fallait faire un effort pour regarder autour de moi et profiter des panoramas, étant uniquement attentif à mes sensations pour optimiser ma progression. Quand les difficultés arrivaient, l’esprit se réveillait et je reprenais conscience avec la réalité. Peut être que les marcheurs ont plus de facilité pour philosopher et profiter à plein temps, en tout cas, il m’est arrivé fréquemment de ‘’disjoncter’’, peut être un mécanisme de défense pour oublier pendant un moment les difficultés que je vivais. 


Il m’est arrivé de me retrouver à côté d’un coureur inconnu et, comme on avance au même rythme, on parle de tout de rien. Et d’un coup, on peut en voir un ralentir ou l’autre accélérer et le duo improbable se disloque pour ne plus exister. Le partage avant de se retrouver dans SA course. 




Le rituel de l’arrivée, toujours le même. Direction le tente 99, pose du sac, on retire les guêtres et les chaussures, de loin les moments les plus agréables de la journée. Repas et REPOS. Pas possible de faire la sieste, trop d’excitation mais le plaisir d’être en bon état. Bon état tout relatif, avec ampoules et douleurs musculaires, mais en état de continuer en tout les cas.


Une fois ‘’lavé’’, la plaisir de mettre une nouvelle tenues, dont les t-Shirt Salomon de chez Sports Outdoor (Merci à toute l’équipe de votre soutien). Un vrai plaisir de se sentir propre et sec, avant un bon repas et un nuit de sommeil bien méritée.

On arrive enfin au bout de l’étape marathon de ce 30eme Marathon des Sables, LE plaisir est enfin là. La remise de la médaille Finisher remise par Patrick BAUER en personne.Plus d’ampoules, plus de douleurs, plus de fatigue, le seul plaisir d’avoir franchi la ligne d’arrivée. Certains pleurent, d’autres rient, mais tous regardent cette médaille droit dans les yeux. Le classement ne compte pas, seule l’arrivée est importante. 


FINIR LE MARATHON DES SABLES, C’EST LE GAGNER. 


Rédigé le  13 mai 2015 12:09 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
3 Commentaires  

Jeu Concours: Habillez vous pour l'été !

Jeu Concours: Habillez vous pour l'été ! Voici notre Jeu Concours : Habillez vous pour l'été.

Jouez pour gagner un des lots mis en jeu. C'est simple : répondez aux questions posées ci dessous et dans 2 semaines nous effectuerons le tirage au sort qui choisira les 5 d'entre vous à avoir gagné parmi les bonnes réponses un des lots proposés.




Retrouvez le règlement complet du jeu ici >

Rédigé le  12 mai 2015 16:13  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Compte Rendu Test The North Face / Compressport

Hier, une partie de l'équipe Sports Outdoor était présente sur la reconnaissance de la Virada de Falicon, 

Sous un magnifique soleil, les personnes présentes ont pu tester les nouveautés chaussures chez The North Face,
Et les manchons Compressport. 



Et c'est parti pour le test grandeur nature sur les pentes du Mont Chauve pour la quarantaine de personne présentes pour l'occasion. 
Le Mont chauve et ses sentiers techniques sont le lieu idéal pour mettre à rude épreuve les chaussures et tester la qualité de compression des manchons. 

A peine arrivé au sommet et admirer la vue magnifique, qu'il est temps de dévaler les sentiers pentus en direction du village de Falicon, 
Les testeurs ont apprécié la qualité des produits The North Face, leur robustesse et leur tenue dans les parties les plus techniques. 
Les manchons Compressport ont aussi rencontré un franc succès, la compression n'est pas trop forte et on oublie que l'on porte un manchon
tellement le produit est agréable à porter. 
Voilà ce qu'il en ressort de la bouche des testeurs. 

A très bientôt pour un nouveau Test :)



Rédigé le  11 mai 2015 9:10  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Histoire de Marques: Compressport

Compressport, 8 ans d’histoires: 


La marque Compressport va prochainement fêter ses 8 ans d’existance,
à l’occasion du Test produits que l’on organise demain et au début de la semaine prochaine,
retrouvez les dates essentielles de la marque à la spirale: 


2008: Création de la marque Compressport avec une présence française à l’origine,
et la sortie de son produit désormais phare, la R2 (Race & Recovery) 




2009: Trois pays distribuent désormais la marque et devient
pour la première fois championne du monde IronMan avec Craig Alexander


2010: Compressport est la marque la plus présente sur l’IronMan d’Hawaii,
Compressport devient le produit préféré des triathlètes, la marque s’entoure de Frederick Van Lierde comme athlète n°1 de la marque




2011: Cette année 2011 est marquée comme l’année de la crédibilisation.
Compressport souhaite montrer aux athlètes que les produits ne sont pas que marketing et 2 études scientifiques
montrant les bienfaits des produits Compressport sort cette année là. L’apport et le retour produit de
Fred Van Lierde est aussi un gros plus pour la marque


2012: Nouveautés majeures pour la quatrième année de la marque avec la sortie de la tenue triathlon et
des chaussettes Pro Racing Socks utilisées par bon nombre d’athlètes aujourd’hui. 


2013: Des partenariats solides se tissents en cette année 2013 avec la venue sous les couleurs Compressport de
Cyril Despres qui remporte le Dakar ou encore de Joaquim Rodriguez, 3eme du Tour de France


2014: La gamme Trail est lancée depuis un an, et une partenariat se fait entre
Compressport et l’UTMB avec la sortie pour l ‘occasion d’une tenue spéciale UTMB,
Nuria Picas devient la première championne du monde d’ultra trail la même année (création de l’Ultra Trail World Tour). 




2015: Pour la 8eme année de la marque, un grand pas se fait puisque depuis début avril est disponible
la deuxième version de la R2, ainsi que la première veste Coupe Vent étudiée pour le Trail.

Pleins d’autres surprises sont à venir pour cette marque à la recherche d’innovation constante

Rédigé le  9 mai 2015 17:41  -  Lien permanent
0 Commentaires  

On a testé pour vous: Les Dynafit Feline X7

Que dire de ces chaussures? 


Avant de les avoir aux pieds: 


La chaussure, mais on peut l’étendre à toute la gamme a d’entrée de jeu un très beau design, fidèle à l’image de la marque. 

Un look agressif, une semelle en Vibram, des bons crampons, le système de laçage BOA qui offre  un serrage très correct, en bref tous les voyants semblent au vert avant de l’enfiler au pied, une première bonne nouvelle. 


Premières sensations avec les chaussures: 


Premier constat, ne pas hésiter comme habituellement dans les chaussures de course à pied à opter pour une taille supérieure, vous serez alors sur d’être bien chaussé chez Dynafit. 

Le modèle Feline reste léger au pied, et on a malgré la sensation de pouvoir les supporter assez longtemps et inversement, on sent que les produits sont fait pour durer. 

Attention tout de même à ne pas avoir le pied fort, la boite à orteil de la Feline est étroite et est un peu moins adapté aux personnes ayant le pied fort.





Conditions du test: 


Trail de 15 Kms avec du dénivelé (700 D+), sur un terrain mouillé, rendu glissant par la pluie, avec beaucoup de cailloux. une partie sur route plane au début de la sortie  (échauffement oblige).


Résultats après 15 Kms:


Au départ, sur les parties sur route, on sent une chaussure avec un dynamisme limité, mais sensation très vite effacé sur dès que la pente s’élève et que le terrain devient plus technique. L’accroche exceptionnelle de la chaussure permet d’avoir une très bon rendu en côte et l’aspect léger de la chaussure permet de les oublier. 

Quelque soit le type de foulée, la chaussure s’adapte bien et offre un bon rendu dès que la pente s’élève et que le terrain devient plus technique. 

Le laçage BOA ne bouge pas d’un millimètre, et malgré sa finesse permet un bon serrage bien proportionné sur tout le pied. 

En descente, même comportement qu’en montée, on a vraiment l’impression que la chaussure nous tient parfaitement le pied, on peut arriver à dérouler sans trop de problèmes. Malgré le terrain humide et les pierres glissantes, la semelle Vibram continue à accrocher. 

Un test concluant pour une chaussure performante! 


Conclusion: 


Une chaussures très polyvalente, et qui devient de plus en plus perfomante quand les conditions deviennent extrême (dénivelé, terrain, technique..) 

 

#SportsOutdoorProduct #SportsOutdoorShop #Dynafit
Rédigé le  4 mai 2015 21:12  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Histoire de marque: Dynafit



LES DÉBUTS



La société Humanic se lance dans la production de chaussures de ski en 1950. 15 ans plus tard, les premières chaussures à boucles arrivent sur le marché. En 1973, Franz Klammer remporte la descente du Planai, à Schladming, avec du matériel DYNAFIT et remporte trois ans plus tard la descente olympique à Innsbruck. Les athlètes DYNAFIT enchaînent une série impressionnante de succès et remportent huit fois de suite la Coupe du monde de ski alpin en descente, de 1974/75 jusqu’en 1982/83.

Leonhard Stock est champion olympique en 1980. La même année, DYNAFIT obtient l’autorisation d’utiliser l’emblème autrichien et un an plus tard, le célèbre modèle DYNAFIT «Worldcup Competition» est déclaré première chaussure de ski au monde et reçoit la marque de contrôle dorée de l’IAS (Institut de recherches avancées).




L’INNOVATION NE S’ARRÊTE PAS LÀ



DYNAFIT présente en 1983 la «Tourlite», une chaussure de ski-alpinisme révolutionnaire, alors la plus légère du monde. Deux ans plus tard seulement, DYNAFIT lance sur le marché la collection CDE (à entrée arrière), à l’époque la première et l’unique ligne de chaussures de ski alpin dotée de la technologie GORE-TEX Thermo Dry.

Au cours des années qui suivent, DYNAFIT commercialise une série de produits qui, rétrospectivement, ont marqué l’histoire du ski-alpinisme. Au début des années 90, DYNAFIT lance l’association fixations-chaussures de ski «Tourlite Tech». La fixation de sécurité développée pour le ski de randonnée est bien plus légère que toutes les fixations de la même catégorie. En 2006, DYNAFIT met au point la fixation TLT Vertical, suivie de la fixation freeride «Beast» en 2013 et du ski Cho Oyu, un modèle idéal pour toutes les conditions dans les Alpes ou l’Himalaya.





DYNAFIT ET LE LÉOPARD DES NEIGES



Le léopard des neiges est proposé en 2005 comme nouveau logo. Cet animal symbolise à la perfection les valeurs et les caractéristiques représentées par DYNAFIT : vitesse, légèreté, performance et technologie. Le léopard des neiges se déplace en effet avec rapidité et élégance sur les plus hauts sommets du monde et constitue ainsi un modèle idéal pour les sportifs ambitieux. L’image de la marque se reflète dans son logo, pur et minimaliste. La communication axée sur des athlètes jeunes et pointus permet à DYNAFIT de rajeunir sa propre marque, ainsi que le ski de randonnée dans son ensemble.

Deux ans plus tard, DYNAFIT s’engage pour la protection du léopard des neiges et collabore avec le Snow Leopard Trust. Celui-ci établit des partenariats au sein de la communauté et soutient des projets scientifiques visant à protéger le léopard des neiges, une espèce menacée. DYNAFIT est aussi à l’origine de l’événement «Snow Leopard Day», lors duquel les participants parcourent le plus gros dénivelé possible. DYNAFIT reverse au Snow Leopard Trust 1 cent par mètre parcouru.


DES EFFORTS RÉCOMPENSÉS


En avril 2007, la nouvelle succursale nord-américaine s’installe à Boulder, dans le Colorado (USA), et la nouvelle ligne de chaussures de ski ZZero obtient un franc succès. Malgré la crise économique mondiale, DYNAFIT enregistre une progression de son chiffre d’affaires de 75% et ouvre une succursale en Pologne.

En février 2014, c’est avec fierté que DYNAFIT annonce un partenariat durable et exclusif avec l’Union internationale des associations de guides de montagne (UIAGM). Preuve de la qualité des produits DYNAFIT, les meilleurs guides de haute montagne au monde accordent leur confiance à la marque. Les compétences des guides jouent également un rôle important dans le développement des produits DYNAFIT. Le premier projet commun, le ski Denali, a été présenté lors de l’ISPO 2014.

2014 est une année anniversaire: le système de fixation sans châssis Low Tech, de l’inventeur autrichien Fritz Barthel, fête ses trente ans. Quelle fierté d’être à l’origine d’un produit au succès constant pendant trente années! Une belle preuve du savoir-faire de DYNAFIT en matière de fixations.


SPEED UP - ON ACCÉLÈRE!



Avec la chaussure de course Dy.N.A., Dynafit établit en 2009 une nouvelle référence en compétition de ski-alpinisme et reçoit l’ISPO Award pour cette performance.

Une nouvelle décennie s’amorce et DYNAFIT étend sa gamme avec deux produits très performants. La chaussure de ski TLT 5 établit en 2010 une nouvelle référence en matière de ski-alpinisme et la nouvelle fixation Low Tech est le modèle le plus léger du marché, avec un poids de 111 g seulement.

Quatre ans plus tard, DYNAFIT met la barre encore plus haut en collaborant avec le concepteur d’équipement sportif Pierre Gignoux. Leur projet commun consiste en deux pièces maîtresses qui, à nouveau, sont les plus légères au monde: la fixation CR 1 (75 g) et la chaussure de ski RC 1 (500 g), qui ouvrent de nouveaux horizons en matière d’ascension.


DYNAFIT À L’HEURE D’ÉTÉ





Le team DYNAFIT effectue une fantastique traversée alpine en VTT, à pied et à ski. Durant quatre jours, les athlètes parcourent quatre pays et gravissent quatre sommets mythiques: la Zugspitze (Allemagne), le Similaun (Autriche), l’Ortler (Italie) et le Piz Palü (Suisse). L’exploit, baptisé «X4», marque aussi le début d’un nouveau défi pour DYNAFIT: le lancement de la première collection estivale de la marque, qui s’oriente ainsi encore un peu plus vers des équipements toutes saisons. Avec ses nouveaux segments été (Vertical Running, Alpine Running et Ultra Running), DYNAFIT répond aux besoins les plus fondamentaux et les plus exigeants des athlètes.

L’année suivante, pour la promotion de sa première collection été, DYNAFIT invite 500 revendeurs et partenaires du monde entier à un événement exceptionnel se tenant au stade olympique de Garmisch, au pied de la Zugspitze, là où les athlètes du X4 ont débuté leur périple. La grande famille DYNAFIT a pu tester les nouveaux produits de la collection estivale et fêter son lancement au cours d’une manifestation exceptionnelle organisée sur deux jours dans des conditions idéales.

Deux ans plus tard, DYNAFIT monte d’un cran en matière de défi et organise un nouvel événement intitulé X7: il s’agit d’un défi de vitesse sur sept jours dans les Alpes, avec l’ascension de sept sommets, les plus élevés de chacun des sept pays visités . Nous sommes impatients de connaître les prochains fabuleux défis que nous réserve l’avenir.



Que nous réserve l’avenir? DYNAFIT va poursuivre sa passion: fabriquer des produits ultralégers, ultraperformants et ultrafiables pour les sportifs passionnés de montagne.

Accompagnez-nous dans nos voyages et nos aventures

Rédigé le  29 avril 2015 9:18  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Portrait d'athlète: Guillaume Abry

La nouvelle recrue du team Sports Outdoor est un nouveau venu dans le monde du trail puisqu’il en est seulement à sa 3eme saison Trail, la première où il vise des objectifs très ambitieux. Ce jeune athlète de 24 ans licencié à l’ASPTT Nice commence à faire parler de lui dans le milieu grâce à plusieurs bonnes performances et un début de saison 2015 de très haut niveau (une victoire, un Top 20 sur une manche nationale).


Palmarès: 

1er Trail du Moulinet

Podiums Espoir en Trail Grimpée du Semnoz, montée du Col de Vence, Cursa di natale, 

3eme Trail de Breil 

18eme Trail de la Drôme manche du Trail Tour National

8eme X trail


Il nourrit de belles ambitions pour cette année, suite à sa qualification dans la Drôme il espère briller sur les championnats de France de Trail en septembre, mais également faire de bonnes performances sur les manches du Challenge Trail des Alpes Maritimes ainsi que sur le X Trail de Courchevel.


Les qualités et défauts de Guillaume, traileur: 


Points forts:

  • Puissance en montée
  • capacité a marcher vite différence dans les portions raides
  • vitesse (cross) 
  • Mental 



Points faibles:

  • Qualité techniques en descente
  • Motricité





Il ajoute que sa marge de progression est encore grande puisqu’il est encore tout nouveau dans la discipline et espère devenir encore meilleur dans les saisons à venir.


Matériel:


‘’La tenue du Team Sports Outdoor est un véritable concentré de technologie, des matières très légères et sympa à porter, des produits très esthétiques et bien pensés comme les 2 poches arrières du maillots qui permettent de mettre les gels sans se soucier de quoi que ce soit.’’

T-Shirt Salomon Fast Wing Tee

Tenues Salomon Exo Pro TwinSkin

Veste Salomon Fast Wing Jacket



Le mot de la fin:

‘’ Très heureux d’avoir intégré le Team Sports Outdoor, merci à toute l’équipe, première course sous les couleurs Spors Outdoor première victoire, j’espère que ça va continuer comme ça’’

 

Toute l’équipe de Sports Outdoor souhaite une très bonne saison à Guillaume, qu’il continue sa saison comme il l’a débuté. 

Rédigé le  29 avril 2015 8:42  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseil de Coach n°2: Comment planifier sa saison?

Conseil de coach n°2: Comment planifier sa saison. 


Je suis sur la ligne de départ de mon premier 50 Kms en Trail, j’ai préparé cette course toute la saison, mais je ne sais pas si je vais réussir ce défi. Me suis je suffisamment entrainé? ai je mis toutes les chances de mon coté de faire une performance? Comment être sur de ne pas connaitre une défaillance pendant la course? Voici un panel de questions que l’on peut se poser à ce moment là. La planification de l’entrainement est un des éléments clé pour connaitre une réussite le jour de la course, on va en détailler les grandes lignes.



Etape 1: La reprise 




J’ai couru mon dernier marathon il y a trois mois et me suis juré une fois la ligne franchie de ne plus jamais remettre des baskets aux pieds, mais je me balade sur internet et tombe sur une course que je ne peux pas manquer. La course est dans 6 mois, mais sur un format inconnu et que je n’ai jamais encore fait. 

Pour reprendre, on ne va pas chercher tout de suite à retrouver son meilleur niveau, partir sur un premier mois de général, ou on va aller petit à petit retrouver des sensations en course à pied, travailler sur du gainage sur de la proprioception, toutes les chose que l’on a tendance à oublier lorsque la course se rapproche. 

Suite à cela, progressivement, on va pouvoir augmenter le volume d’entrainement, avec des sorties de plus en plus longues afin de retrouver et de progresser dans le foncier. 

Au plus les coureurs vont s’orienter sur des distances longues au plus le foncier sera important, pour l’exemple de notre coureur sur le trail de 50 Kms, il faut qu’il sache qu’il est capable d’enchainer plusieurs jours d’affilée des sorties de 2h pour ne pas connaitre de défaillances le jour de la course. 


Etape 2: Les premières compétitions


Avant de faire mon 50 Kms, j’aimerais bien faire la course de mon quartier, et le trail de ma colline, est ce utile? nécessaire? Oui car la compétition ne remplacera jamais l’entrainement et il est toujours bon de retrouver l’ambiance et les particularités des compétitions. Cela permet de se régler, de se mesurer aux autres, et même si l’on part pour un défi contre soi même, l’inconscient va toujours chercher à se comparer par rapport aux autres (est ce que je tiens mieux la distance que lui? Pourquoi il part si vite, mais au bout de 10 Kilomètres je le rattrape? ). 

Les courses de préparations sont aussi un excellent moyen de tester son alimentation, de trouver une vitesse de course adaptée, de trouver son allure (et ne pas suivre celle des copains). 

C’est généralement le moment de la saison où on va aussi s’entrainer le plus qualitativement, trouver des parcours qui ressemblent au parcours de la course, faire des séance à des allures de plus en plus proche de la réalité, on est à ce moment dans une période de préparation spécifique. 




Etape 3: La course approche


On est à 2 semaines de la course, je suis fatigué j’en peux plus, je suis incapable de faire 50 Kms dans 2 semaines c’est sur. L’entrainement d’une telle distance est dur et épuisant et il faut savoir recharger les batteries régulièrement, mais ne pas être en forme à 2 semaines de la course ne veut pas dire que l’on s’est trop entrainé, au contraire, si dans ces 2 dernières semaines, on ne part plus que sur des séances plaisir ou des séances coutes où il est facile de récupérer derrière, on arrivera sans problème à être en forme. Savoir planifier son entrainement c’est aussi être capable d’assumer les coups de moins bien dans une préparation, car le corps a besoin d’être poussé dans ses retranchements pour ensuite récupérer et progresser. c’est le phénomène de surcompensation. Si on arrive sur une course en surcompensation, c’est qu’on a su programmer son entrainement intelligemment.

Il ne reste plus qu’a prendre son mal en patience et attendre le coup de pistolet libérateur. Ce n’est qu’une fois la ligne franchie que l’on saura si la planification a été bonne. 


A suivre…

#SportsOutdoorCoaching #Salomon #SalomonRunning #Training

Rédigé le  24 avril 2015 15:50  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Test Produit: Hoka One One

Samedi 18 Avril, l'équipe Sports Outdoor était présente à Cantaron pour un test produit Hoka One One. 

Les testeurs ont pu fouler les sentiers équipé des nouveautés de la marque et tous ont été surpris de la qualité des produits malgré une certaine réticence au départ, pour quelques coureurs. Une vingtaine de participants ont pu découvrir ou redécouvrir les Hoka OneOne, sous un beau soleil et un parcours magnifique concocté par Gilles Frediani du Team Sports Outdoor. 




L'accroche en montée, la stabilité et l'amorti dans les parties plus roulantes ou descendantes ont été mises à rude épreuve sur les 23 Kilomètres du Trail de Cantaron qui aura lieu la 1er Mai. 

Merci à tous les participants et à bientôt pour un nouveau Test. 





Rédigé le  19 avril 2015 10:27  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Makinf Og : Dans les coulisses avec les Guides

Nous voici dans les coulisses de la préparation du catalogue 2015  des guides de hautes montagnes.
Journée spéciale prises de vues des produits de la collection Salewa qui font partis de la sélection du Syndicat National des Guides de Haute Montagne.

Des guides qui n'ont pas l'habitude de poser mais qui se sont prêtés au jeu pour vous dévoiler les produits qu'ils utilisent au quotidien dans leur métier. Produits choisis spécialement pour eux et approuvés car d'une grande utilité et alliant les technologies nécessaires à leur usages.

Vous pouvez retrouver toute la Gamme " Partenariat SNGM" ici :
Textiles > http://www.sportsoutdoorshop.com/textiles-homme-c102x2108519
Chaussures > http://www.sportsoutdoorshop.com/chaussures-c102x532390

Les produits SNGM sont reconnaissables avec leur logo


  

    





     

 


Rédigé le  14 avril 2015 10:37 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Sistron Express: Résumé

Ce dimanche a eu lieu la dernière manche de l'épreuve de ski alpinisme du challenge 06 à Isola2000. 
Alors que les températures ont été printanières durant toute la semaine qui a précédé l'évènement, le jour de la course ressemblait plutôt 
à un jour de janvier ou février, des températures négatives, un vent de folie et une tempête de neige pour accueillir les concurrents venus en découdre sur la Sistron Express.

Le départ à été retardé d'une heure, pour assurer pleinement la sécurité des skieurs et personne ne montera en heur du Sistron aujourd'hui jugé trop dangereux par les organisateurs. 
Tout le monde se retrouvera donc en haut de Valette. 

10h40 le départ est donné, et est présent pour le compte de Sports Outdoor Fabien Teribat, Julien Borgogno ainsi que Nicolas Cante et Benjamin Saccenti du staff Sports Outdoor.



Une grosse vingtaine de minutes plus tard, au sommet, on aperçoit le vainqueur, Thibaut David qui a mené la course de bout en bout. 
Le team Sports Outdoor se classe 5eme, 6eme, 8eme et 14eme de l'épreuve. Le premier à arriver au sommet étant Julien Borgogno. 




à l'issue de l'épreuve, les concurrents se sont vus remettre des lots offerts par Sports Outdoor,
tous ont été ravis de cette première édition du challenge 06 et attendent avec impatience le début de la saison 2015-2016 pour remettre le couvert. 

Bravo à tous et à l'année prochaine

#TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorStaff 


Rédigé le  8 avril 2015 8:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Histoire de Marque : Adidas

Histoire de Marque : Adidas Adi Dassler créera en 1949 le nom de la société Adidas en associant les mots « adi » et « dassler » dont le signe sera les fameuses « 3 bandes », en référence à ses 3 principes de base: performance sportive, protection contre les blessures, solidité.

To bring his understanding for athletes to perfection, Adi Dassler traveled a lot - to meet athletes in their familiar environment and to gather their feedback.

Petit à petit, la marque grandit et s’implante dans le milieu du sport. En 1978 Adi Dasslermeurt, l’entreprise reste alors dans la famille.

Elle va changer de statut en 1989 et devient une société par actions. La saga familiale prend fin l’année qui suit, en 1990, par le rachat de la majorité des actions par Bernard Tapie. En 1993, Bernard Tapie passe la main. Robert Louis-Dreyfus prend la présidence et initie de nouvelles stratégies commerciales profitables à la marque.


Impossible is nothing


En 1994 la société présente des ventes et bénéfices de nouveau à la hausse. En 1996, on choisi un nouveau logo, et une nouvelle génération d’athlètes symbolise la marque, dont Kobe Bryant la jeune superstar américaine du basket ball. Tout est mis en oeuvre pour donner une image de modernisme et d’innovation.

En 2005, Adidas  rachète Reebok International, associant ainsi 2 marques reconnues dans le monde du sport. Pour son cinquantenaire en 1999, retour aux sources avec le déménagement du siège à Herzogenaurach. La société Adidas-Salomon est au meilleur de sa forme avec des ventes de plus de 10 milliards de DM, et ses 12 829 d’employés dans le monde.

Dans les années 2000, la marque s’associe même avec des artistes (Madonna). Adidas est aussi associée à des grands noms du sport. Bien plus que du simple sponsoring, Un athlète comme Haile Gebreselassie offrira son ressenti et son expérience quant à la fabrication d’un modèle comme la " Adizero Adios", chaussure de compétition légère est dynamique appréciée de bon nombre de coureurs. 


La bataille d’innovations et de publicité via le sponsoring fait rage, avec comme opposant régulier la firme Nike. On retrouve notamment le nouveau ballon d'or Lionnel Messi.

Adidas étend désormais son empire sur bon nombre de sport, mais ses racines sont depuis le début encrées avec la course à pied et l’athlétisme.


Le mot de la marque : " Nous ne savons pas ce que l'avenir apportera dans le sport, mais cela ne nous empêchera pas de le façonner. Nous allons continuer à pousser avec des innovations continues. Et plus important encore: nous allons nous assurer que nous vous donnons les outils dont vous avez besoin pour être le meilleur athlète possible. Juste comment Adi le voulait."


Rédigé le  31 mars 2015 14:41 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Conseil de coach: Comment choisir sa chaussure de running?

Le mois de mars et les beaux jours refont surface, et c’est bien souvent à ce moment là qu’on décide de franchir la porte de notre magasin de running préféré pour s’équiper de nos nouvelles chaussures qui vont nous emmener partout et nos faire faire des performances extraordinaire. 
Mais avant cela, il faut écouter les conseils du vendeur, qui, d’une question à l’autre se contredit… Difficile de faire un choix avec ce nombre d’informations que vous venez d’entendre. 
Voici donc les quelques éléments essentiels à savoir pour commencer à faire votre choix: 


Le Confort
Avec tous les kilomètres que vous allez avaler avec votre paire de running mieux vaut que celle ci soit le plus confortable possible. Pour cela, n’hésitez pas à essayer plusieurs modèles, trouver le chaussant qui vous convient le plus, le laçage, mais aussi la taille, ce n’est parce que je fais du 42 dans mes mocassins que je prendrai du 42 dans mes dernières paires de chaussures de Trail. 
Que ce soit une voir même deux tailles de plus, ce n’est pas grave, l’essentiel est de trouver un maximum de confort. 


Votre Pied
En effet, cela parait logique, c’est lui qui est dans la chaussure. Mais nous n’avons pas tous le même pied. Entre pronateur, universel ou supinateur, tous ces types de pied n’ont pas les mêmes besoins. Heureusement les fabricants de chaussures ont pensé à vous et créé des technologies vous permettant de continuer à courir en toute sécurité. 
Un pied pronateur ( avant pied rentrant vers l’intérieur lors de la pose du pied) aura besoin d’un renfort à l’intérieur du pied afin d’éviter d’augmenter sa pronation avec la fatigue, et les risques d’entorses qui peuvent aller avec. 
Un pied universel (avant pied à plat lors de la pose du pied) ou supinateur (avant pied vers l’extérieur lors de la pose)  n’aura pas besoin de renforts spéciaux, mais il est possible d’ajouter dans ce type du chaussure des semelles orthopédiques. 




Vos articulations et/ou votre morphologie
Les articulations sont mises à rude épreuves lors de la pratique de la course à pied, aussi bien sur un footing que sur un ultra trail (toutes proportions gardées). 
C’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter, lorsque l’on a des problèmes articulaires ou alors en fonction de votre poids, d’opter pour une paire de chaussure avec plus d’amorti. Cela vous permettra d’absorber de manière plus efficace les chocs liés à la course. Il faut savoir que l’onde de choc produite par la course à pied correspond à un séisme de magnitude 4 sur l’échelle de Richter, on peut gagner jusqu’à 80% d’absorption de chocs avec un bonne semelles. 
En revanche, qui dit amorti dit perte de dynamisme, donc les coureurs recherchant une chaussure plus dynamique aura moins d’amorti.


Votre pratique
Non, les chaussures de trail et les chaussures de route n’ont pas les mêmes propriétés, pas le même type de semelles, pas le même type d’amorti, pas les mêmes renforts, ou encore pas les même crampons, ce sont vraiment deux pratiques bien distinctes. Si vous souhaitez vous mettre réellement au trail, n’héistez pas à investir dans un modèle adapté, toujours en pensant confort, pied et morphologie.





J’espère qu’après ces quelques conseils, vous y voyez un peu plus claires dans le grand mural que nous offre les magasins de running. A très bientôt pour d’autres conseils.


#SportsOutdoorShop #SportsOutdoorCoach #SportsOutdoorProduct

Rédigé le  26 mars 2015 23:37  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Attaquez la saison du bon pied!

Ca y est nous y sommes, le printemps a sonné à la porte, les températures sont plus douces, les arbres reprennent des couleurs, et les jambes commencent à avoir envie de courir.

Malheureusement les équipements, plein de poussière de l’an dernier commencent à vieillir, pour vous aider à renouveler votre tenue nous vous avons fait une sélection de chaussures qui pourrait vous convenir.


Vous êtes un coureur régulier qui alternez les sorties sur route et en Trail:


Salomon X-Scream 3D: 


Grâce à son comportement dynamique et à son amorti, la X-SCREAM est
une chaussure de CITYTRAIL™ agile qui insuffle l’énergie de la montagne à votre course en décor urbain.

Elle saura vous accompagner partout










Vous êtes un traileur qui arpente les sentiers par tous les temps: 


Salomon Wings Flyte: 


Cette chaussure tout terrain culte associe stabilité et agilité
dans une version désormais plus souple, plus légère et offrant une meilleure protection.






Vous recherchez avant tout de l’amorti et de la stabilité:


HokaOneOne Mafate Speed: 


HokaOneOne réputé pour son coté ‘’maximaliste’’ propose son modèle phare la Mafate Speed.
Un modèle qui sait allier amorti, confort et performance grâce aux différentes technologies inclues dans la chaussure.






Vous êtes plutôt un avaleur de bitume: 


Adidas Response Boost:


Le modèle Response de chez Adidas est un modèle polyvalent, un bon compromis entre amorti et dynamisme.
La technologie Boost est intégré à la chaussure pour vous offrir un rebond exceptionnel.
Idéal pour l’entrainement et les compétitions aussi bien courtes que longues distance.








Vous êtes un traiteur à la recherche d’une valeur sûre:


Salomon Sense Pro


Cette chaussure d’entraînement et de compétition 
inspirée du concept S-Lab offre l’équilibre parfait entre protection et sensations sous le pied.




#SportsOutdoorProduct #SportsOutdoorShop #Salomon #HokaOneOne #Adidas


Rédigé le  24 mars 2015 18:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Justine Tonso, Championne de France!!

Le week end a encore été riche en résultats et en performance pour notre Team

Justine Tonso a été pour la troisième fois de l'hiver championne de France de Ski Alpinisme en épreuve individuelle cette fois ci. Ce titre vient couronne un hiver exceptionnelle de la part de Justine! Bravo!!
Clément Ripoll prend quant à lui une très belle 19eme place au scratch chez les Adultes et 9eme en senior. Thomas Angeli, après un départ dans le groupe de tête a malheureusement chuté dans la première descente à cause d'un blocage de chaussure, cette chute va lui causer une grosse douleur au dos, et, il ne pourra malheureusement pas aller au bout de ces championnats.



Sports Outdoor était présent en tant que partenaire à Auron, pour l'avant dernière manche du Challenge Ski Alpinisme 06, où malgré le mauvais temps (pluie toute la journée et neige juste avant le départ), les coureurs ont pu tout de même apprécier les pentes que leur offrait le parcours, avec, au bout la victoire de Julien Borgogno tout juste revenu de la Pierra Menta. 
Toute l'équipe d'organisation a remercié encore une fois l'aide offerte par Sports Outdoor et nos partenaires, Dynafit, Isostar et Compressport. Rendez vous le 6 Avril pour la dernière manche du challenge. 






Rédigé le  23 mars 2015 8:37  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Pierra Menta: Le compte rendu

La Pierra Menta s'est achevée samedi dernier, et nos athlètes ont encore des étoiles pleins les yeux de ce qu'ils ont vécu. Nous vous livrons leur compte rendu à leur façon:

Clément Ripoll:



''J'ai passé 4 jours de folie, le premier jour nous avons commencé par une étape courte et nerveuse en contre la montre, avec de bonnes sensations nous prenons la 25eme place avec de très faibles écarts.
Le deuxième jour une longue étape nous attendait avec presque 3000m D+ après 1500m de D+ nous étions au alentours de la 20eme place mais malheureusement dans une descente je casse un ski. Nous perdons 15 min dans l'histoire.
Le lendemain 3eme étape, la plus longue de la pierra menta nous prenons la 23eme place de l’étape qui fut très dure!
La 4eme étape la plus belle avec énormément de monde le long du parcours et le mythique passage au grand mont qui restera gravé dans nos mémoires. Finalement 27eme de cette pierra menta nous sommes satisfait de se résultat pour une première participation et malgré la casse d'un ski.''


Thomas Angeli:



Le premier jour de course à été satisfaisant. On s'est bien battu du début à la fin avec un départ assez difficile pour moi contrairement à Antoine qui lui à bien cadencé les deux premières montées. Le parcours était vraiment fantastique avec des montées plutôt longues et des descentes techniques ce qui était un vrai régal !

La dernière montée aura été plus dure pour Antoine qui à un peu souffert lors des derniers mètres de D+ mais il s'accroche et arrive rapidement au dépeautage. 

Une dernière descente technique pour rejoindre l'arrivée de cette première étape et une 7ème place au général ! Pas de quoi s'affoler, il reste encore demain...  


Contrairement au premier jour de course, le second nous à coûté cher avec une grosse gamelle dès le départ, perte d'une peau et un bâton casser en deux... Disons que c'était mal parti pour rejoindre la tête de course et gagner quelques places. Malgré le manque de motivation ainsi que le moral à zero lors de la toute première montée, on arrives à rattraper plusieurs équipes et à faire une super course puisque l'on termine 8ème au classement général. On s'est bien arraché et avons tout donné sur cette étape, donc pas de regrets, bien au contraire !

Une ambiance incroyable sur tout le parcours qui donne des frissons et fait vibrer. Ce n'est certainement que le début de nos prochaines participations...


Merci la Pierra Menta et merci Sports Outdoor!!

Justine Tonso:



Ma première Pierra Menta est résumée par cette photo ! Une belle aventure humaine avant tout. Nous avions 5 min d'avance en haut de la dernière descente sur mes copines de l'équipe de France. Giulia se fait mal et le diagnostic tombe le soir tard : on a gagné la première étape mais c'est fini pour nous. Une entorse et un mois de repos pour ma coéquipière. Tant pis, le spectacle offert le lendemain était beau aussi. J'aurai bien voulu ramener un petit souvenir de la course au mag de Nice...ce sera pour une prochaine fois !!


Fabien Teribat et Julien Borgogno:

Notre équipe est vraiment enchantée d'avoir pu participer avec l'aide de Sports Outdoor à cette 30eme édition de la Pierra Menta. Nous n'avons pas réussi à relever le défi de rentrer dans les 100 premières équipes,a ver une 118eme place au finale, mais la course fut magnifique avec des parcours à couper le souffle, riche en émotions et en efforts partagés. C'est réellement une course qui te marque à vie. Par moments on se demande ce qu'on fout là. Mais dès que c'est fini, on a qu'un envie c'est de s'entrainer encore plus pur l'année prochaine
Merci à toute l'équipe de Sports Outdoor pour leur soutien






#TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorShop #PierraMenta

 




Rédigé le  20 mars 2015 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Promo printemps !

Promo printemps ! A ne pas louper !!

-15% supplémentaires sur TOUT le site ( Nouvelles Collections comprises)

Equipez vous pour les Beaux Jours

Trail, Montagne, Ski de Rando, Alpinisme, Randonnée...

jusqu'à mardi soir

Rédigé le  19 mars 2015 16:01 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Pierra Menta: Jour 4, Justine Tonso / Giulia Murada

La Pierra Menta touche à sa fin, ce matin notre Team était au sommet du Grand Mont avant de rallier l'arrivée de la Pierra Menta. 

Notre dernière équipe engagée est une équipe cadette et pas des moindres, Justine Tonso et Giulia Murada: à elles deux, elles ont tout remporté cette année, Giulia est la référence en Italie en catégorie Cadet et Justine a tout gagné ou presque cette année, championne du monde d'individuel, de vertical Race ou encore championne de France de vertical Race et de Sprint. 



Elles ont démarré cette étape aux avants postes puisqu'elles ont remporté hier la première étape. 

Les autres membres du Team ont été à leur niveau hier avec notamment une belle 7eme place de Thomas Angeli, 

Demain vous aurez les résultats complet du Team.




Rédigé le  14 mars 2015 14:07  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Pierra Menta: Jour 3

Place aux Jeunes!

Aujourd'hui, 3 ème étape de la Pierra Menta pour les adultes, mais aussi le grand départ pour les Cadets et Juniors.
Première équipe de jeunes: Antoine Zanaroli et Thomas Angeli dans la catégorie juniors.
Tous les 2 ont trustés les premières places sur les coupes de France et des Top10 sur les championnats de France.



Ils participent pour la première fois à la Pierra Menta, qu'ils considèrent comme le rendez vous incontournable de la saison. ''Un mythe, une légende et l'une des courses les plus dures du monde'' selon les dires de Thomas. 
Ils espèrent arriver le plus haut possible dans le classement au vu de leurs saison respectives (souvent classés dans les meilleurs sur le plan national), mais sont conscients que le niveau de la Pierra Menta est exceptionnel, il va falloir rester concentré sur les deux jours. 

Profiter et tout donner sont les maitres mots durant ces deux jours.

Nous leur souhaitons bonne chance pour ces deux jours de course! 



Rédigé le  13 mars 2015 10:18  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Pierra Menta jour 2: Fabien Teribat / Julien Borgogno

Après une courte première étape, et des résultats satisfaisant pour nos équipes (Top 25 pour Clément et William), il est temps de vous présenter la seconde équipe Sports Outdoor Shop: 

Fabien Teribat, 40 ans, brevet d'état en escalade, et Julien Borgogno, 28 ans pompiers professionnel et moniteur de ski sont associés pour l'occasion. 
Ces passionnés de la montagne sont impressionnés par l'ampleur de l'évènement, aussi bien au niveau de l'ambiance générale que de la qualité de l'organisation.



Malgré le peu de dénivelé effectué cet hiver (du au condition de neige dans les Alpes du Sud), les 2 coéquipiers sont au top de leur forme pour essayer d'arriver au bout de cette fabuleuse épreuve

Tous deux remercient Sports Outdoor pour leur soutien et leur accueil.


L'équipe Sports Outdoor Shop souhaite bonne chance à Julien et Fabien. 

#TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorShop


Rédigé le  12 mars 2015 10:00  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Présentation des équipes Sports Outdoor: Pierra Menta jour 1

Pendant toute la durée de la Pierra Menta, retrouvez la présentation des équipes jour après jour.

La départ à été donné il y a deux heures, il est temps pour nous de vous présenter la première équipe: Clément Ripoll et William Perrier. 



Clément membre du Team Sports Outdoor Shop a travaillé tout l'hiver pour cet objectif et espère être au meilleur de sa forme, pour pouvoir se faire plaisir et viser les hauteurs du classement.
William a lui aussi réalisé une très belle saison couronnée par un top 20 aux championnats du monde de Vertical Race. 

Tous les deux, nous assurent que ce sera un beau spectacle et une belle aventure, ils sont ravis de pouvoir participer à la course et nous donnent rendez vous samedi au sommet du Grand Mont. 

#TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorShop

Rédigé le  11 mars 2015 9:47  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Soyez prêt pour la Pierra Menta !

Soyez prêt pour la Pierra Menta !

Du 11 au 14 se déroule La Pierra Menta, cette session 2015 comptera 10000 mètres de dénivé positif et négatif, pour 4 jours de course http://www.pierramenta.com/etapes.php


A l'occasion de cette 30ème édition découvrez notre rayon Ski de Rando avec nos produits jusqu'à -50%
C'est par ici : http://www.sportsoutdoorshop.com/ski-de-rando-c102x2215255


Rédigé le  10 mars 2015 17:59 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Sports Outdoor présent à Sport Achat

Sports Outdoor à Sport Achat


Une partie de l’équipe de Sports Outdoor était présente ce lundi 9 Mars à Lyon pour le traditionnel salon des professionnels du sport.



Ils ont pu découvrir les nouvelles des principales marques que propose le site internet,
notamment les nouvelles gammes Racing Head, Rossignol, les skis de Randonnée Fischer avec leur design si particulier (le ski est arrondi) 



Leki nous propose également toujours une gamme aussi large et polyvalente, allant du ski Racing au ski de fond en passant par des nouveautés ski de Randonnée.



Rossignol élargit sa gamme de vêtements, en proposant notamment les sous vêtements compressifs, ou encore une nouvelle gamme de vêtement de skis.




Bien d’autres marques et d’autres surprises pour nos internautes vous attendent pour cette saison hiver 2015-2016 à découvrir prochainement.


#SportsOutdoorShop #SportAchat #Nouveautes #Winter2k16

Rédigé le  10 mars 2015 10:00 dans Actualités  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Une nouvelle venue chez Sports Outdoor: Justine Tonso

Elle est sans doute la grande révélation de l’année chez les jeunes en ski Alpinisme, Justine Tonso cadette première année a surclassé la concurrence dès sa première saison sérieuse en ski alpinisme, en effet sa première course de ski alpinisme remonte à la Vertical Race de Courchevel (Courchevel ski Alpinisme) l’an dernier. 

Spécialiste du ski de fond depuis son plus jeune âge elle est venue au ski alpinisme pour varier son entrainement et se perfectionner en style classique. 

Aujourd’hui, elle allie de front le ski l’hiver et le VTT l’été toujours avec brio, comme l’atteste son palmarès.





Palmarès 2014 / 2015:

  • Vice championne de France minime VTT 
  • Championne de France de ski roues aux Ménuires
  • Championne de France de Vertical Race ski alpinisme
  • Championne du Monde de Vertical Race / Individuel


Objectifs à venir:

  • Pierra Menta Cadet avec Giulia Murada
  • Championnat de France Individuel Ski Alpinisme
  • Coupe de France VTT


Matériel:


Ski Alpinisme

Ski: Dynastar Pierra Menta Carbon 

Chaussures: Pierre Gignoux

Batons: OneWay 100% Carbone pour les vertical race, SkiTrab pour les individuelles

Combinaison: SkiTrab 

Gants: OneWay

Bandeau: OneWay 


Ski de fond

Ski: One Way Premio

Batons: One Way Diamond

Chaussures: One Way Premio




Le mot de la fin: ‘’Un grand Merci à Sports Outdoor de me suivre toute la saison, et du soutien apporté’’

#SportsOutdoorPeople #TeamSportsOutdoorShop #SportsOutdoorShop

Rédigé le  3 mars 2015 22:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Ce week end à la Sully ski trail

Ce week end à la Sully ski trail C' était ce week end à la Sully ski trail, course à Manigod
Parcours : une premiere boucle de ski alpi de 1000md+ une deuxième partie trail de 5 km et pour finir une dernière partie en ski alpi de 800md+
Notre jeune Clément Ripoll et son amie prennent la deuxième place au général et la première place en mixte. Bravo à vous !

Prochaine étape la 30ème Pierra Menta à Arèche/ Beaufort du 11 au 14 mars, Go Go Go !
#TeamSportsOutdoorShop #SportsoutdoorShop

Rédigé le  2 mars 2015 15:34 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Client de la Semaine: Sebastien Cornu

Client de la semaine: Sebastien Cornu. 


Une présentation atypique cette semaine puisqu’à travers Sebastien, ce passionné de ski vous allez suivre la pratique du ski en compétition de ses enfants. 

Chloé, la plus âgée, actuellement 7eme du circuit départemental Alpes Maritimes, entrera prochainement au sport études Ski (collège Jean Franco à Saint Etienne de Tinée (06) pour parfaire sa technique et continuer à progresser et monter dans la hiérarchie


Eugène, 6 ans le plus jeune de la famille, est lui l’ouvreur de toutes les flèches de bronze de la saison dans les Alpes Maritimes et selon les dires de ses entraineurs et autres observateurs, un bel avenir lui est promis si il continue de la sorte. 





Leur matériel: 


Skis: 

Chloé skie avec la gamme Racing chez Head en Géant et chez Salomon en slalom

Eugène skie en Head



Chaussures: 

Head Raptor 70


Bâtons Leki


Casque Poc 


Gants Leki

Fartage Affûtage: fait maison par Sebastien, utilisation exclusive de la gamme Vola


Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces produits dans la partie Racing de notre site.




En conclusion Sebastien tient à remercier toute l’équipe Sports Outdoor car nous sommes les seuls à proposer du ski Racing dans les Alpes Maritimes, une équipe dynamique à l’écoute de clientèle et sachant se mettre au niveau de ses clients. 


Merci à Sebastien pour cette entrevue, bonne saison aux enfants et que leurs objectifs soient réalisés! 

#SportsOutdoorPeople #SkiRacing


Rédigé le  21 fév. 2015 21:00 dans Sports Outdoor People  -  Lien permanent
0 Commentaires